Opinion de gauche

"L’annonce de l’arrivée de la Fnac par Gilles Platret ou l’art de contourner le fond du dossier !" pour les communistes chalonnais

Communiqué de presse

 

Monsieur le Maire a de plus en plus de difficultés à fédérer les chalonnais sur son projet d’implantation d’un bâtiment sur la place Général de Gaulle. La pétition du collectif « Le collectif chalonnais pour un urbanisme responsable » en atteste par le nombre de signataires.

Se pose pour lui la manière d’esquiver le fond du  problème à savoir, comment faire accepter l’implantation d’un bâtiment sur la place général de Gaulle  et de regagner, ainsi,  à lui l’opinion publique chalonnaise.

Là est le cœur du sujet et uniquement là !

Notre désaccord ne porte pas sur l’arrivée de telle ou telle enseigne mais sur le futur de la place, son aménagement, sa destination, en tant qu’espace de vie, public (qui ne le serait plus par ailleurs- le projet de Mr le maire prévoyant une  concession au privé sur une durée de 70ans).

Selon nous la redynamisation ne se regagnera pas sur des baux précaires, sans projection durable concertée avec les habitants.

Depuis Novembre 2016 la section Pcf Grand Chalon, a avancé un argumentaire et des propositions,  concernant la perte d’attractivité et la redynamisation du centre-ville :

1° Préemption des baux commerciaux. C’est un outil qui permet d’être informé de toutes les cessions de fonds et d’intervenir pour réorienter ou empêcher certaines mutations, favorisant ainsi la diversité commerciale
2° - Pour répondre à la demandecroissante nous proposons de travailler à la création d’une halle alimentaire permanente inscrite dans le champ de l’économie sociale et solidaire, approvisionnée en circuits courts. La ville doit faire converger les intérêtsdes producteurs et des consommateurspour proposer des produits sains aujuste prix.
3°- La culture doit aussi devenir unepriorité. Une agglomération d’environ 109 000 habitants sans médiathèque est une anomalie culturelle. En 2015 un rapport de l’Inspection Générale des Bibliothèques pointait déjà le déficit de la ville en ce domaine.

4° - Une démarche démocratique vivante: composée de chalonnais, de riverains, d'usagers de l'espace public, d’agriculteurs, de commerçants et de toute personne motivée, qui réfléchiraient et accompagneraient la phase de conception du projet.

Notre ville comme toutes les villes repose sur un maillage d’activités commerciales particulièrement en centre-ville. Comment Mr le Maire va-t-il se justifier de cette nouvelle concurrence auto destructrice sans se soucier du devenir de certains domaines d’activités ? En premier lieu les librairies indépendantes.  Sans concertation avec les associations de commerçants et autres acteurs professionnels, sans mesurer les conséquences d’un retour de la circulation et du stationnement.

Cette annonce tombe comme « un cheveu sur la soupe » sans mesurer les effets néfastes.  

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche