Opinion

A propos de la dégradation des conditions de travail des agents du courrier de Bourgogne

Communiqué de la CGT FAPT de Bourgogne :

 

   Les conditions de travail et la santé au travail des agents du courrier de Bourgogne se dégradent de manière inquiétante. Sous couvert de rentabilité, La Poste supprime des milliers d’emplois tous les ans, 7 330 en 2015, 21 par jour ce premier trimestre 2016, au détriment de la qualité de service public postal qui, comme le constatent quotidiennement les usagers, se dégrade de jour en jour.

 

   Malgré cela, la Direction Régionale du Courrier, au lieu de réfléchir à des solutions concrètes pour que cesse cette souffrance au travail de ses agents, enfonce un peu plus le clou en multipliant des sanctions disciplinaires démesurées par rapport aux faits quelquefois imaginaires reprochés et qui vont jusqu’au licenciement.

 

   La direction met en avant la sécurité (port du casque, ceinture de sécurité ...) alors qu’elle met les agents en danger en augmentant à l’extrême la charge de travail des facteurs. Quant aux dérives de comportement qui seraient constatées, là aussi beaucoup de questionnements car bien souvent les témoignages mis en avant sont incomplets, contradictoires voire même imaginaires.

 

   Les conseils de discipline qui en découlent ne font que confirmer les sanctions proposées puisque les représentants de La Poste ne prennent jamais en compte les arguments des défenseurs et des représentants du personnel. Seuls les témoignages à charge sont pris en compte. Un agent convoqué en conseil de discipline ressort obligatoirement avec une sanction, bien souvent une exclusion du service. Aujourd’hui, personne n’est à l’abri de se retrouver sous le couperet !

 

   Cette gestion par la peur, d’un autre âge, ne sert qu’à étouffer dans l’œuf toutes velléités  de réaction des personnels face à leur situation désastreuse vécue tous les jours au travail. Faut-il à nouveau des drames comme celui, récent, qui s’est déroulé en Franche Comté, pour qu’à minima, La Poste prenne conscience de ses responsabilités ?

 

   Les agents du Courrier de La Poste doivent être respectés ! La CGT, avec les postières et les postiers, refuse de laisser perdurer une telle injustice et prendra toutes les mesures nécessaires pour que cessent cet acharnement et ce mépris !

 

 

   Nous restons à votre disposition pour de plus amples renseignements. Recevez, Madame,  Monsieur, nos salutations distinguées.                                

 

Le Secrétaire Régional et les Secrétaires Départementaux

                de la CGT FAPT de Bourgogne

Météo locale

Recherche

Mode et beauté