Opinion

« Rectificatif » du maire d’Allerey-sur-Saône, suite à un article d’Info-Chalon.com

Suite à l’article qu’Info-Chalon.com avait publié pour engager ses lecteurs à assister à deux concerts de la chorale de gospel de Chalon au sein de l’église d’Allerey-sur-Saône, le 18 juin dernier, votre site d’information en ligne a reçu un courrier du maire de la commune.

Dans un récent un article, daté du 13 juin dernier*, je considérais, en forçant il est vrai le trait, que « transformer une église en un lieu de joie et de gaieté relève a priori de la gageure, voire du pari de mec complètement bourré ». Pourquoi ? Parce que « mal éclairées, quand leur architecture n’est pas de nature gothique, ces bâtisses sont généralement lugubres et d’autant plus sinistres que les peintures colorées qui les décoraient à l’époque médiévale ont aujourd’hui disparu ». Parce qu’ensuite, « le type crucifié, aux poignets sanguinolents et coiffé d’une couronne d’épines qui lui ravagent le cuir chevelu, qui trône en général au-dessus de l’autel, ça donne pas vraiment le moral et, encore moins, l’envie de s’éterniser… ». Bref, parce qu’en ce sens, « il y règne (…) comme une ambiance de mort… »

Ceci posé, je précisais immédiatement que « le défi consistant à égayer malgré tout une église [pouvait] néanmoins être relevé ». Mais comment donc ? « En y faisant par exemple venir une chorale de gospel », "ce que l’Association pour la sauvegarde de l’église d’Allerey-sur-Saône (ASEA) avait prévu de faire ce dimanche 18 juin, à 14 h 30, puis 17 h 30 ». Pourquoi l’église s’égayerait-elle alors ? Mais tout simplement parce que cette « musique chrétienne avec des dominantes vocales, qui s'est développé en même temps que le blues primitif, en intégrant des éléments de musique soul", est tout simplement joyeuse, vivante. Ma façon à moi, humoristique, car je ne suis pas non obligé de faire un copier-coller des documents mal fichus qu’on me fait parvenir, d’inciter à assister à ces deux concerts. Une façon qui, d’après les informations dont je dispose n’a pas nui, loin de là, à l’heureuse initiative des organisateurs puisque le public était au rendez-vous, comme à chaque fois qu’Info-Chalon.com se fait l’écho des concerts donnés au sein de l’église d’Allerey-sur-Saône**, ce que, au passage, votre site n'est nullement tenu de faire.

Suite à cet article, le Big Boss d’Info-Chalon.com, Laurent Guillaumé, a reçu le courrier suivant, signé du maire d’Allerey-sur-Saône, daté du 20 juin, que je cite intégralement :

« Monsieur le Rédacteur en Chef,

Suite à l’article d’Info Chalon du 13 juin dernier signé de Samuel Bon consacré aux concerts de la chorale de gospel de Chalon en l’église d’Allerey-sur-Saône le 18 juin 2017, je désapprouve complètement les termes irrespectueux voire sacrilèges utilisés par le journaliste.

En conséquence, je vous demande de publier mon rectificatif.

Je vous prie de recevoir Monsieur le Rédacteur en Chef mes sincères salutations. »

Dès réception de ce courrier, prié par mon rédacteur en chef vénéré de bien vouloir faire publiquement pénitence, c’est-à-dire de me flageller au vu et au su de tous comme l’un de ces dévots dépeints avec un humour féroce par l’écrivain catholique Georges Bernanos dans son œuvre, que nombre de chrétiens devrait d’ailleurs relire, je m'exécute donc, en apportant les précisions suivantes.

Contrairement à ce que j’ai pu laisser à penser par mes lignes, l’église d’Allerey-sur-Saône n’est pas du tout sombre. En réalité, elle baigne dans une lumière naturelle qui, dès que vous passez la porte, vous irradie littéralement de bonheur. Le soleil l’éclaire tellement qu’on y bronze. Et là où je suis vraiment impardonnable, c’est que je n’ai pas eu la présence d’esprit de vous recommander de vous oindre d’une crème solaire sans paraben, pour limiter les risques, pourtant réels, de mélanome. Par ailleurs, je tiens à préciser que vous n’y trouverez, contrairement à ce que j’ai écrit, et bien qu’il s’agisse d’un lieu de culte chrétien, aucun Christ, encore moins de Christ crucifié. D’ailleurs, on n’est pas encore assuré que Jésus Christ soit mort sur la croix dans d’atroces souffrances pour racheter les hommes de leurs péchés. Enfin, si Jésus Christ a à quelque moment rendu son âme à qui elle appartenait, il y a belle lurette que, les hommes de l'Eglise le rappellent à la moindre occasion, celui-ci est ressuscité. Et comme dans tout conte digne de ce nom, il a rencontré quelqu’un, s’est marié et a eu beaucoup d’enfants. Par mes lignes du 13 juin, j'ai peut-être pu laisser à croire qu'il en allait autrement, j'espère qu'avec celles de ce jour, les chrétiens que j'ai pu offenser sauront, comme ils le recommandent à tout un chacun, me pardonner.

Avec mes plus chaleureuses salutations,

 

Samuel Bon

*Lire l’article en question :

http://www.info-chalon.com/articles/grand-chalon/2017/06/13/30827/allerey-sur-saone-deux-concerts-de-la-chorale-de-gospel-de-chalon-ce-dimanche-18-juin-dans-l-eglise-de-la-commune/

**Lire les articles en question :

http://www.info-chalon.com/articles/saone-et-loire/2017/03/09/28541/allerey-sur-saone-un-concert-de-musiques-et-chansons-traditionnelles-celtiques-le-samedi-18-mars/

http://www.info-chalon.com/articles/grand-chalon/2016/07/28/23783/le-mercredi-3-aout-l-eglise-d-allerey-sur-saone-re-oit-le-trompettiste-jean-claude-borelly/

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche