Opinion

Lettre d'une amoureuse ...

Mon Chalon dans la rue.....
Je t'ai tellement aimé: tu étais étonnant , pétillant , poétique , surréaliste ...
En plus de 25 ans , depuis ton apparition dans ma vie tu as toujours su m'étonner,m'émouvoir,me faire rire 
Tu te souviens comme j'attendais nos rendez vous chaque année le cœur battant ?
Comme nos retrouvailles étaient toujours pleines de surprises, de plaisirs et d'émerveillement ?
Je t'ai tant aimé et tu m'as rendue si heureuse ....
Mais voilà, l'amour a  du mal à être préservé avec le temps....
On a vieilli tous les deux: moi je suis moins enthousiaste à l'idée de m'asseoir plus de deux heures sur mes fesses  (qui se maintiennent encore pour mon âge mais qui ne sont pas aussi alertes qu'autrefois), je suis plus fatiguée par la foule,le bruit ,la chaleur . Et puis tu sais quoi?: j'ai l'impression que nous ne sommes plus dans ce délicieux tête à tête qui me ravissait et me faisait sentir presque seule au monde avec toi .
Et puis, toi aussi tu as  vieilli , c'était peut être obligé : tu as un peu perdu de ta spontanéité , de ta folie : tiens, tu te souviens ces personnages magnifiques et gigantesques que tu mettais partout sur mon chemin ,de ces statues impressionnantes de poésie et de force dans le cloître Saint Vincent ? Et de cette arrivée surréaliste de ce drakkar viking sur le pont Saint Laurent?
À chaque détour de rue, tu me surprenais, et je pouvais flâner et baguenauder avec toi , chaque moment pouvait être une aventure...
Aujourd ´hui tu es toujours beau, bien sûr mais tu me plais un peu moins: il faut sans arrêt prendre rendez vous avec toi,organiser nos rencontres programme à la main , sinon , on ne profite pas trop de toi...
Et puis, tu ne me surprends plus: tu as considèré que j'étais "acquise ", et que tu n'avais plus besoin de me séduire ...?
 
Mon Chalon dans la rue , c'est pour cela que je ne suis plus beaucoup au rendez vous depuis quatre ou cinq ans et je ne suis pas sûre d'ailleurs que tu t'en sois aperçu, tu es si occupé à ....
À quoi du reste?
À perdre un peu ton âme de festival de rue ?
 
On a vieilli tous les deux , et peut être que c'est inévitable .
Mais  je ne t'ai pas oublié et au fond de moi je garde le souvenir de nos premières années, si magnifiques et pleines de fraîcheur....
 
Nous nous sommes tant aimés...
 
Anne qui t'aime.... Mais te regrette aussi

 
 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche