Opinion

Pour la CAPEN 71, "la région Bourgogne-Franche Comté reste sourde et aveugle" sur la question du Center Parcs

 

Le 20 novembre, le Conseil Régional Bourgogne Franche Comté a envoyé une délégation visiter un Center Parc à Chaumont s/Chalaronne. A cette occasion, P.Ayache, vice-président en charge du tourisme, a rappelé son soutien inconditionnel aux projets de Center Parcs au Rousset et à Poligny.

Le nouveau Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs ne citait plus le nom de Center Parcs. Ni pour le projet de Poligny (39) ni pour celui du Rousset (71). Cachez ces Center Parcs que nous ne saurions voir ?… Cette visite montre que la possibilité en reste évidente.

Nous avons appris par le JSL du 21-11-2017, qu’une délégation d’élus départementaux et régionaux s’étaient rendus au Center Parc de Sologne. Où, à les en croire, ils ont constaté que tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes voulu par la Région.

Les élu-e-s se sont dits « rassurés par la qualité environnementale des réalisations de Pierre et Vacances » ! La COP 22 vient d’accoucher d’une souris, et alors que 15000 scientifiques disent que la situation écologique empire, ces élu-e-s regardent ailleurs. Chez les autres, mais pas chez nous : polluons et gaspillons davantage l’eau, chauffons des bulles tropicales toute l’année, détruisons la biodiversité, encourageons les déplacements de masse sur nos territoires …

Malgré les appels à la prudence donnés par les cabinets d’études sollicités par la Région elle-même sur ces dossiers CP ; malgré les avertissements et les informations apportées par la Commission Particulière du Débat Public et les associations et malgré l’évolution de la demande touristique, ces élus continuent, obsessionnellement, de vouloir « jouer » avec l’argent public pour des projets du passé, menaçant ceux nécessaires à l’avenir.

Le lendemain de cette visite de « courtoisie » en Sologne, M. Ayache tentait un grand écart démagogique avec son soutien aux Center Parcs lors d’une rencontre au Creusot avec des agriculteurs-trices bio. Y affirmant bien sûr son total intérêt pour l’agriculture bio. Pointant du doigt l’État responsable de revirements « brutaux et sans concertation » dans son soutien à l’agriculture bio. Rappelant aussitôt « l’étranglement financier des Régions » !. Alors qu’il met la corde au cou à la Région avec ces projets contre nature.

Si, comme il l’a dit, « personne n’a vu venir l’immense demande actuelle pour l’agriculture bio », pas grand monde à la Région ne voit venir l’impasse où conduit ce tourisme sans avenir. Persistera-t-elle à trouver dans les poches des citoyens précarisé les millions nécessaires pour financer ce type de projet d’une société privée…de scrupules, incapable de survivre sur le marché et sans perspectives raisonnables d’avenir dans un monde nécessairement en transition ?.

Center Parcs ce n’est pas fini ! Nous devons rester mobilisés devant cette aberration écologique et économique.

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche