Opinion

CONSEIL MUNICIPAL DE CHALON - Mourad Laoues dénonce "l'agression" du maire de Chalon sur Saône

Face au refus, argumenté, du groupe Chalon Autrement de s'associer à un vœu consacrée au projet d'aménagement de la place Charles de Gaulle, le Maire a perdu son sang froid. Son expression violente est indigne d'un premier magistrat et démontre la fragilité du projet et la difficulté du maire à promouvoir ce projet voué à l'échec.

En qualifiant l'écologie politique d' « idéologie crasse », le Maire a confirmé d'une part sa conception dégradée de la démocratie, d’autre part l'absence d'ambition environnementale de son projet politique.

Mis en difficulté, le Maire a donc exprimé son mépris des valeurs humanistes, de solidarité et de respect du vivant qui sont le socle d'une société du bien vivre. Avec cette expression, c'est toute sa politique d'exclusion sociale et de discrimination qui s'est illustrée : suppression du repas de substitution à Chalon, arrêté anti-mendicité, expulsion Glaneurs du Chalonnais du centre ville, recours contre le centre d’accueil des demandeurs d’asile, etc.

Chalon mérite mieux que ce projet de vie. Je reste résolument mobilisé face à tant de mépris parce que les chalonnaises et chalonnais méritent une ville réconciliée qui favorise les fraternités et le mieux vivre ensemble.

Mourad LAOUES Conseiller municipal EELV

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche