Politique de droite

Le renoncement de trop pour le maire de Chalon sur Saône ?

L'annonce officielle de l'investiture de Gilles Platret dans le cadre des élections législatives de juin prochain sonne comme un nouveau coup de tonnerre dans l'un de ses principaux engagements de campagne des élections municipales à Chalon sur Saône en 2014.

Le maire de Chalon sur Saône,Gilles Platret, va devoir faire preuve de pédagogie presque surréaliste par les temps qui courent. Après être Vice-Président du Grand Chalon, puis élu Conseiller Régional de Bourgogne-Franche Comté, dans l'opposition certes mais élu indemnisé, le maire de Chalon sur Saône vient d'être investi candidat aux législatives sur la 5e circonscription de Saône et Loire, à savoir celle regroupant les bassins de Chalon sur Saône et Montceau les Mines. 

Moins de trois ans après son élection municipale, sur l'engagement principal du maire à 100 %, le voilà en route vers l'Assemblée Nationale. Un changement de cap vis à vis de son électorat qui risque d'avoir quelques soucis en terme d'explication de texte, et ce d'autant plus, qu'il avait fustigé le cumul opéré par Christophe Sirugue, alors député-maire-Président de l'agglomération. Depuis les choses ont bien changé et ce d'autant plus que Christophe Sirugue ne s'était jamais opposé au cumul des mandats ni même pris un quelconque engagement moral devant les électeurs. 

C'est dire l'importance de l'explication de texte qui va devoir être donné dans les mois qui nous séparent de l'élection législative, qui annonce un remake des élections municipales de 2014.

La problématique du non-cumul des mandats

Reste que si d'aventure Gilles Platret devait être élu député en juin prochain, la question de la démission de son mandat de maire et de conseiller régional se posera. La loi lui interdisant désormais de cumuler à partir du mois de juillet 2017 pour les députés. Le contenu de la loi de 2014 étant très clair sur le sujet. Il est prévu d'interdire aux députés et sénateurs d'exercer les fonctions de maire, de maire d'arrondissement, de maire délégué et d'adjoint au maire mais également les fonctions de président et de vice-présidentde l'organe délibérant de toute autre collectivité territoriale tel que le Grand Chalon. Il pourra toutefois conserver un mandat local en tant que simple élu municipal. Si il devait être élu député, la loi considère qu'il est démissionnaire d'office du mandat le plus ancien.

Gilles Platret se lance donc dans une aventure complexe qui pourrait bien être l'aventure de trop et ce d'autant plus sur une circonscription relativement compliquée avec un bassin électoral éclaté. 

L'heure des explications va sonner... affaire à suivre !

Laurent Guillaumé

Annonces