Politique de droite

Isabelle Dechaume - "Une page se tourne, une autre s'ouvre"...

Elle fait part de ses choix, évoquant les élections municipales, départementales et les législatives.

Photo info-chalon.com

 

Une page se tourne, une autre s’ouvre…

 

Il y a deux ans, aux côtés de mon binôme chatenoyen, Vincent Bergeret, j’ai sollicité, pour une durée de six années,  la confiance des habitants du canton de Chalon 3 et ils ont soutenu cette démarche. 

Depuis, à ses côtés, je les représente avec implication et conviction au sein de la majorité départementale conduite par André Accary, Président du Conseil départemental.

Sur proposition de ce dernier, depuis le mois d’avril 2015, je suis devenue Vice-Présidente du Conseil Départemental en charge de l’insertion sociale et professionnelle, de la formation et de l’emploi.

Ainsi je mets toute mon énergie et ma pugnacité afin d’optimiser, de rationnaliser, d’orienter, de piloter au mieux les politiques d’insertion, de retour à l’emploi et à la formation, aux bénéfices de nos concitoyens les plus fragiles. 

C’est un travail de longue haleine, extrêmement partenarial où il faut savoir faire preuve de ténacité, parfois de diplomatie et toujours de volonté au long cours.

Le travail mené commence à porter ses fruits.

Aussi, il ne m’aurait pas semblé conforme aux engagements pris il y a deux ans, tant vis-à-vis de mon binôme que du Président Accary et surtout des électeurs du canton de Chalon 3, et alors même qu’il reste tant à faire, de remettre ce mandat aujourd’hui afin d’en briguer un autre : celui de député.

Par ailleurs, même si j’ai bien entendu les nombreux messages qui m’incitaient à rentrer en campagne, il n’était pas concevable d’être moteur de division, alors même que j’ai tant œuvré, en 2014, pour qu’une dynamique d’union et de rassemblement voit le jour et nous porte jusqu’à la victoire.

Ce sont toutes ces raisons qui m’ont poussée, bien que ma famille politique, l’UDI, m’ait confié l’investiture dès juillet dernier, de ne pas m’engager dans le combat des élections législatives que j’ai mené il y a cinq ans.

Par ailleurs, suite à la démission d’Arnaud Danjean, Madame la Présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté m’a demandé, mercredi, de bien vouloir lui faire savoir, au plus tôt, si j’entendais rejoindre la collectivité régionale.

Aussi, j’ai informé, hier, Madame la Présidente de ma décision d’intégrer cette collectivité.

La loi sur le non-cumul des mandats m’obligeant cependant à faire un choix, je remettrai dans les tous prochains jours ma démission de Vice-Présidente du Grand Chalon, ainsi que celle de conseillère municipale de Chalon-sur-Saône.

J’ai aimé travailler au bénéfice des Chalonnais et Grands Chalonnais, en déclinant les stratégies définies au sein du Grand Chalon, en matière d’habitat, au travers notamment de la mise en place de l’Espace Habitat Conseil, du Programme d’Intérêt Général de rénovation énergétique des copropriétés pilotes, du lancement du Programme Opérationnel Préventif d’Accompagnement des Copropriétés, des pistes de travail dégagées au profit des centres-bourgs, des actions menées au titre de la Cohésion Sociale au travers notamment du Contrat de Ville 2015-2020, de l’insertion des jeunes grâce à la présidence déléguée de la Mission Locale ou encore des moins jeunes par le Plan Local d’Insertion par l’Emploi, etc…

Je remercie Sébastien Martin de l’extrême liberté avec laquelle il m’a permis de travailler à ses côtés et j’aurai à cœur d’accompagner son travail et celui de l’ensemble des membres du Grand Chalon dans les fonctions qui seront les miennes, départementale et régionale, afin que notre territoire continue de se redresser.

 

Une page se tourne, une autre s’ouvre. Ainsi va la vie, y compris la vie politique.

Et parce que tout ne peut se faire que grâce à vous, tout continuera avec vous et pour vous.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche