Politique

PRESIDENTIELLE - Et si la surprise était Poutou ?

Le sentiment du jour d'info-chalon.com

Alors que les "gros" candidats font la Une des polémiques et des guéguerres politiciennes, les "petits" trouvent soudainement une dose de sympathie qui pourrait se révéler dans les urnes au soir du 23 avril prochain. Au détour de discussions dans les rues, ils ne sont plus rares, celles et ceux qui voient en Philippe Poutou, le candidat vers lequel pourrait se diriger leurs votes. Non pas qu'il s'agisse d'une adhésion spontanée au programme du chef de file du Nouveau Parti Anticapitaliste mais plutôt comme un refuge tranquille, considérant que la probabilité qu'il vienne "taquiner" les gros est relativement faible. En 2012, il s'était contenté d'un petit 1,15 % au premier tour, se classant au 8e rang sur les 10 candidats à la présidentielle, bien loin effectivement des scores réalisés par son prédécesseur, Olivier Besancenot, qui avait réussi à fleurter avec plus de 4 % en 2002 et en 2007. Pour autant, la sympathie décrochée par Philippe Poutou, pourrait peut être venir changer la donne au soir du 23 avril prochain... si d'aventure, il devait capitaliser sur une forme de vote protestataire face aux candidats englués dans les polémiques, bien loin du quotidien des Français. 

Laurent Guillaumé

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche