Politique

LEGISLATIVES - (4e circonscription de Saône et Loire) - "Il faut porter cette parole écologique" lance Marie-Claude Colin-Cordier et Mourad Laouès

L'un et l'autre sont de tous les combats lorsqu'il s'agit de porter les valeurs de l'écologie. Et c'est donc tout naturellement qu'ils solliciteront les électeurs ce dimanche sur la circonscription de la Bresse-Tournus-Val de Saône.

Alors que l'écologie "politique" porte encore les stigmates de ne pas avoir eu de candidats au premier tour de la présidentielle, "une première dans notre histoire" précise Marie-Claude Colin-Cordier, qui retourne à nouveau devant les électeurs. Le tandem Colin-Cordier/Laouès portent haut les valeurs de l'écologie et affiche sans sourciller ce qui motive leurs luttes politiques depuis de nombreuses années déjà. "Oui nous sommes conscients que c'est une circonscription très difficile pour l'écologie mais c'est dans pareille situation que le combat sur nos valeurs est encore plus interessant" lance Mourad Laouès, conseiller municipal de Chalon Autrement. 

"Malgré nos tentatives de faire campagne commune, on se doit de porter les valeurs de l'écologie même en territoire rural. Si la gauche perd la circonscription, il ne faudra pas nous pointer du doigt, mais c'est bien la desespérance née des politiques menées depuis des années alors que les idées FN progressent et s'intègrent dans l'inconscient des Français". "Les problèmes environnementaux touche tout le monde y compris des villes moyennes comme Chalon sur Saône et la Saône et Loire en général, les pics de pollution s'étant multipliés ces dernières années. Il ne faut pas croire que nous sommes épargnés. On est au pied du mur et rien n'est fait ! Voilà la réalité !" déplore le duo. 

Projet alimentaire de territoire, pragmatisme face à la gestion des territoires ruraux, structuration du secteur agricole à partir du local sont autant de points forts sur lesquels les candidats écologistes entendent porter le combat. 

Sur la question du principe tant décrié ces derniers temps, "il n'interdit pas la recherche mais il permet de protéger les gens. C'est une différence de poids par rapport à celles et ceux qui veulent mettre un terme à ce principe nécessaire. "On nous fait trop le chantage à l'austérité pour s'attaquer à tous ce qui est nécessaire à la protection des gens avec en filigramme l'attaque faite aux services publics et bien sûr dans les territoires déjà fragilisés socialement et économiquement. La disparation des services publics entraine la désespérance et la montée des idées du FN, voilà la réalté !".

"1635 euros/ an /foyer fiscal... voilà ce que nous coûte la fraude fiscale"

"Il faut mettre fin aux paradis fiscaux à comparer à la fraude sociale qui coûte 6,80 euros/mois/foyer. Ca aussi c'est une réalité" dénonce Marie-Claude Colin-Cordier. "C'est bien trop facile de pointer les pauvres et de mettre les gens dos à dos plutôt que d'aller chercher là où il se trouve". 

Côté nucléaire, "le choix est binaire . Soit on aligne 100 milliards d'euros pour réparer les centrales qui sont toutes à bout de course et on demande l'EPR avec le coût prohibitif que cela engendrera, soit on décide la fermeture d'ici 2035." Les écologistes ne manquent pas de pistes lorsqu'il s'agit d'évoquer la sortie du nucléaire. 

Laurent Guillaumé

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche