Politique

Discussion à bâtons rompus et préparation de la convention nationale d’En Marche ! ce lundi soir pour le comité louhannais des « marcheurs », à Louhans-Châteaurenaud

Pour leur première réunion « hors état d’urgence », c’est-à-dire hors campagne électorale, les « marcheurs » du comité louhannais d’ « En Marche ! » se sont réunis hier soir dans l’ancienne mairie de Louhans-Châteaurenaud.

Sur la 4ème circonscription de Saône-et-Loire (Chalon Nord – Bresse et Val de Saône), il existe quatre comités locaux En Marche ! : à Sassenay, à Sennecey-le-Grand, à Louhans et, a priori, à Savigny-en-Revermont. « A priori » car « les marcheurs » de ce dernier ayant choisi par la voix de Yoann Pimentel, comme info-chalon.com s’en était fait l’écho*, de ne pas soutenir la candidate officiellement désignée par le mouvement d’Emmanuel Macron, pour en revanche inciter les électeurs à voter en faveur d’Eric Michoux lors du premier tour des législatives, puis en faveur de Cécile Untermaier au second, il reste difficile de le certifier.

Le comité louhannais, lui, s’est réuni lundi soir dans ce que l’on appelle souvent « la capitale de la Bresse bourguignonne », à savoir la ville de Louhans-Châteaurenaud, dans le bâtiment de l’ancienne mairie, rebaptisée « salle des archives ». Pendant deux bonnes heures.

Désormais fort de 43 membres, celui-ci était animé par Rachel Liu, la suppléante de la candidate de la République En Marche (REM) aux législatives de juin dernier sur la 4ème circonscription : Catherine Gabrel. A ses côtés se trouvait Philippe Decroocq, le maire de Bey et président de la Communauté de communes Saône Doubs Bresse, mais aussi parrain d’Emmanuel Macron pour la présidentielle, à qui il a donc « donné sa signature » pour qu’il puisse se présenter, « par adhésion, pas seulement par esprit républicain ». Etaient aussi présents Olivier Mele, maire de Montcoy, et Evelyne Balandra, ex-première adjointe au maire de Pierre-de-Bresse, ainsi que des « marcheurs » qui, durant le très court temps imparti pour faire campagne au moment des législatives, ont « donné tout ce qu’ils ont pu », pour, par exemple, « couvrir d’affiches le canton de Pierre-de-Bresse en quatre heures ».

Tous se réunissaient, convention nationale du mouvement oblige, pour débattre, formuler des remarques et suggestions, mais aussi arrêter différentes positions que Rachel Liu aura pour tâche de faire connaître le 8 juillet prochain, à Paris. A l’ordre du jour de cette réunion, également, la question de la consolidation d’un réseau – de militants et d’élus locaux –, mais aussi une discussion sur la récente campagne législative, en vue d’en tirer un bilan, et, enfin, une réflexion sur la pédagogie à adopter pour expliquer en temps utile les réformes majeurs à venir. Autrement dit, localement, les « marcheurs louhannais » ont comme priorité de structurer davantage encore le mouvement qui a porté Emmanuel Macron au pouvoir, pour que la dynamique en faveur de ce dernier perdure dans le temps.

Une priorité que Philippe Decroocq, après une analyse de la situation politique, a résumé ainsi : « il y avait un objectif, qui était de gagner. Cet objectif est atteint, François Patriat a même réussi à créer un groupe de sénateurs sans élus En Marche ! en tant que tels, le mouvement étant venu au monde après leur élection. Mais maintenant il faut structurer. Car si la campagne 2.0 a été un succès, si l’activation des réseaux sociaux a fait ses preuves », En Marche ! court un risque : celui de connaître un passage à vide s’il ne consolide pas son réseau de « marcheurs » et son réseau d’élus, encore timides à revendiquer publiquement leur soutien au président de la République, alors que ceux-ci, à écouter les « marcheurs louhannais », sont pourtant assez nombreux sur la 4ème circonscription à lui avoir donné leur voix lors des présidentielles et pensent, comme Philippe Decroocq, qu’Emmanuel Macron « est une chance pour le pays ». Une priorité qui pourrait conduire les « marcheurs louhannais » à solliciter les députés En Marche ! fraichement élus et à organiser un évènement départemental.

Samuel Bon

*Lire le communiqué et l'appel de Yoann Pimentel publiés sur Info-Chalon.com :

http://www.info-chalon.com/articles/opinion-de-droite/2017/06/06/30631/le-comite-des-marcheurs-de-bresse-revermont-marche-pour-eric-michoux/

http://www.info-chalon.com/articles/opinion-de-gauche/2017/06/15/30867/legislatives-4e-circonscription-de-saone-et-loire-appel-pour-le-18-juin-des-elu-e-s-locaux-ou-anciens-elus-a-soutenir-cecile-untermaier-au-2e-tour-des-elections-legislatives/

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche