Politique

Les élections sénatoriales... première défaite annoncée pour Macron et les Macronistes ?

Les sièges de 170 sénateurs sur les 348 de la Haute Assemblée seront renouvelés pour un mandat de six ans, lors des élections sénatoriales du 24 septembre 2017. La Saône et Loire n'est pas touchée par les élections de la fin du mois.

Ca sent le sapin pour les candidats Macronistes en dehors de celles et ceux déjà bien installés et qui ont changé de parti politique entre temps. Entre les élections présidentielles, les premiers mois d'exercice du pouvoir et les couacs à répétition, les candidats LREM sont face à un cruel dilemme. D'autant plus que les premières mesures à destination des collectivités locales ne créent pas forcément les conditions ultra favorables à un raz de marée comme celui enregistré aux élections législatives de juin. 170 sénateurs sur les 348 de la Haute Assemblée sont à renouveler et les projections les plus optimistes placent les candidats Macronistes autour d'une cinquantaine avec un gain de 10 à 30 sénateurs. 

Les annonces musclées au coeur de l'été à destination des collectivités n'arrangent pas trop les affaires Macronistes et le résultat du 24 septembre pourrait un premier coup de semonce à destination de LREM, qui ne semble pas mesurer la hauteur du discrédit qui l'entoure. Gel des crédits, réduction du nombre des contrats aidés sans aucune concertation avec les principaux intéressés, suppression de la réserve parlementaire avec l'impact que l'on connait sur les projets locaux, disparition de la taxe d'habitation sont autant de sources d'inquiétudes qui pourraient finalement inverser les ambitions portées par Emmanuel Macron.

L.G

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche