Rugby

Reprise des entraînements pour les jeunes du Verdun Rugby Athlétic Club

Après une pause estivale, les jeunes du Verdun Rugby Athlétic Club ont repris la direction du stade. Avec plus d'entrain sans doute que lorsqu'il s'agira pour eux de retourner en cours dans quelques jours, pour s'adonner aux joies des exercices de mathématiques. Le reportage d'info-chalon.com.

L’heure de la rentrée des classes n’a pas encore sonné que le Verdun Rugby Athlétic Club (VRAC) est sur le pied de guerre, à tout le moins de la compétition sportive. En effet, mardi soir, après une courte, très courte pause estivale, les entraînements reprenaient pour les moins de 14 ans  (les « U 14 » ou « minimes », comme on dit dans le milieu du ballon ovale), dont l’âge est compris entre 12 et 14 ans pour les garçons, et 12 et 15 pour les filles. Ils reprenaient aussi pour les moins de 16 ans, c’est-à-dire  ceux dont l’âge est compris entre 14 et 16 ans (les « U16 », plus communément appelés les « cadets »). Les « U18 », ceux qui ont plus de 16 ans sans pour autant être majeurs, avaient quant à eux retrouvé le chemin du stade une semaine auparavant, le 16 août.

Des « U14 » choyés

D’emblée, les entraîneurs des moins de 14 ans ont mis ces derniers, si l’on peut dire, au footing. En effet, c’est par cela, par une mise en jambes, en petites foulées, qu’ils ont commencé, avant de s’exercer plus directement sur le terrain à contrôler ce ballon de rugby pas si facile que cela à saisir, à détenir ou à passer à un coéquipier sans qu’il ne soit intercepté par l’adversaire. Alors bien évidemment, les congés d’été n’étant pas terminés pour tous les parents, quelques-unes et quelques-uns des futurs « dieux du stade » du Verdunois manquaient à l’appel. Mais cela n’a pas empêché celles et ceux des 25 « U14 » d’ores et déjà inscrits de se décalaminer et de commencer à profiter des conseils de leurs entraîneurs. Preuve en est que si, au début de la séance, une certaine timidité les inhibait encore, à la fin, juste avant les étirements, ils courraient tous comme des lapins de Garenne, remontés comme des coucous pour atteindre les objectifs fixés.

(à g : Stéphane Million, responsable des « U14 »)

(Le responsable et les entraîneurs des « U14 » - de g. à d. : Stéphane MILLION, Quentin JIMENEZ, Dyhan CHARREAU, Clément MARTIN)

De prime abord, une reprise des entraînements des « U14 » peut sembler un peu prématurée. Elle est en réalité dans l’ordre des choses. Au VRAC, on est certes là pour passer un bon moment, se défouler, mais aussi pour gagner des matchs, dans les règles de l’art, c’est-à-dire, en franchissant une à une les étapes fixées par la Fédération Française de Rugby (FFR), tout en s’entraînant, pour s’améliorer, se dépasser. Et la route est longue avant de devenir un champion, même si elle l’est moins que celle conduisant à disputer un championnat qui, pour les « U14 », ne démarre que début novembre. Déjà, il faut passer les « passeports avant », c’est-à-dire une série de 5 tests. Des tests qui ne visent rien moins qu’à s’assurer que la ou le jeune ne se fera pas pulvériser lors d’un match du championnat. Ces « passeports » pour le pays de l’Ovalie obtenus, il faudra encore fréquenter les centres de perfectionnement de secteur (CPS), des organisations mises en place par la FFR pour les moins de 15 ans, afin de « permettre à chacun d’évoluer à son niveau, tant dans le travail d’apprentissage que dans les formes des compétitions ». Des centres dans lesquels ils apprennent notamment à jouer en sécurité, le rugby pouvant parfois s’avérer être un jeu, sinon brutal, pour le moins musclé, en tous les cas très sportif. Des centres dont les sessions permettent de détecter les joueurs à potentiel – Verdun-sur-le-Doubs a eu jusqu’à 3 joueurs détectés par an, ces dernières années. Et comme le VRAC vise, entre autres choses, à former de futurs champions, ses dirigeants, comme la tortue d’une célèbre fable de Jean de La Fontaine, en concurrence avec un lièvre, n’attendent pas le dernier moment pour s’atteler à cette tâche prioritaire désormais*.

Des « U16 » et des « U 18 » tout aussi choyés

A l’instar des moins de 14 ans, les « U 16 » (les cadets) font l’objet d’une attention toute particulière de la part des responsables du VRAC. Aussi ont-ils repris les entraînements mardi, accompagnés de leurs entraîneurs et du coordinateur des « cadets/juniors » : Patrice Niquet. Selon les derniers pointages de ce dernier, ils sont d’ores et déjà 22 à vouloir former l’équipe qui, à l’instar d’un poulet remplissant toutes les conditions pour être estampillé « AOC Volaille de Bresse », pourra être qualifiée de purement verdunoise, ses joueurs étant tous de Verdun-sur-le-Doubs ou de ses alentours, membres du VRAC. Et parce que purement verdunoise, elle s’entraînera donc exclusivement à Verdun-sur-le-Doubs, notamment sur le tout nouveau stade, inauguré au printemps dernier par Serge Blanco**.

(Patrice Niquet, coordinateur des U16 et U18)

(Toute l'équipe encadrante des U16 et U18 : de g. à d. :Sébastien Olivier, Benjamin Duhayer, entraineurs U16 ; Rudy Boitier, entraineur U18 ; Jean-François Mallet, dirigeant u16 ; Patrice Niquet ; Pierrot Boitier, entraineur U18)

Les « U 18 », plus connus sous le nom de « juniors » sont, toujours selon Patrice Niquet, un peu moins nombreux pour l’instant, puisqu’il ne dénombre pour l’instant que 13 inscrits. Le VRAC étant en entente avec les clubs de Nuits-Saint-Georges (Côte-d’Or) et de Saint-Apollinaire (Côte-d’Or ; depuis longtemps en entente avec Nuits-Saint-Georges), ils formeront une équipe brassant des joueurs des 3 communes. Concrètement, ils s’entraîneront tour à tour dans la cité de la Pôchouse et dans celle des vins rouges taniques - plutôt astringents et plutôt gouleyants -, située entre Beaune et Gevrey-Chambertin. Ainsi, après s’être entraînés à Verdun, ont-ils migré mercredi soir jusqu’à Nuits-Saint-Georges pour ne pas s’endormir sur leurs lauriers.

Contrairement aux « U14 » et aux « U16 » qui, en raison des risques qu’une musculation trop précoce pourrait présenter pour leur métabolisme, les « U18 » pourront tester, sous réserve d’être accompagnés d’un préparateur physique, la toute nouvelle salle de musculation fournie par la municipalité de Verdun-sur-le-Doubs, dans laquelle se trouve suffisamment de quoi sculpter à bon escient leur silhouette.

Samuel Bon

(Texte et photos)

* Lire l’article d’info-chalon.com :

http://www.info-chalon.com/articles/rugby/2017/07/26/31711/verdun-sur-le-doubs-un-verdun-rugby-athletic-club-en-pleine-forme-et-resolument-tourne-vers-la-jeunesse/  

**Lire l’article d’info-chalon.com :

http://www.info-chalon.com/articles/rugby/2017/04/03/29223/verdun-sur-le-doubs-inauguration-du-stade-raymond-meunier-en-presence-de-serge-blanco/

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche