Saint-Marcel

Rencontre avec Thierry Fayolle, entraîneur du football club FRSM de Saint Marcel

L’interview d'info.chalon.com

Très connu dans le milieu sportif, Thierry Fayolle, 56 ans, employé de la Ville de Chalon-sur-Saône depuis 1982 en tant qu’éducateur territorial des activités physiques et sportives « ETAPS », ancien joueur du FC Gueugnon et entraineur joueur du FC Chalon, reconnu par ses pairs, bénéficie d’une notoriété qui a dépassé largement le bassin chalonnais. Incontestablement meneur d’hommes et décideur, il revient après une année sabbatique, et s’attachera à coacher l’équipe des séniors A de Saint Marcel. Très apprécié pour son altruisme et sa gentillesse, il a accepté de répondre aux questions d’info-chalon.com.

Pourquoi un retour en terre maraîchère?

Tout d’abord parce que le club m’a contacté fin mai car ils avaient décidé de se séparer de leur entraineur avec lequel le discours ne passait plus auprès de certains joueurs. De mon côté, j’étais sans club depuis une saison après un épisode compliqué à l’A.S Beaune, ce qui m’a permis aussi de prendre une année sabbatique afin de récupérer un peu, après 25 ans de coaching ! J’étais donc libre et de plus je connais bien ce club qui se trouve à côté de chez moi et j’ai tout naturellement dit oui. Je précise que ce qui a fait pencher la balance, c’est  certainement qu’avec ce club que j’ai passé mes 5 meilleures années d’entraîneur. J’en avais gardé d’excellents souvenirs. La nouvelle équipe dirigeante m’a séduite ; ce sont des personnes que je connais déjà depuis longtemps et leurs propositions étaient simples, correctes et concrètes. Nous avons trouvé tout de suite un terrain d’entente et j’en suis très heureux !   

Depuis 10 ans que vous avez quitté ce club, l’ambiance a t’elle changé au FRSM ?

Justement non ! C’est ce qui fait la force de ce club. L’ambiance au niveau des joueurs  ressemble à celle que j’avais quittée il y a 10 ans. Dans ce club, c’est l’esprit très convivial et très familial qui prime. C’est d’ailleurs les ingrédients importants pour un club amateur comme nous. Ensuite, les joueurs sont très solidaires et soudés entre eux. Ils n’hésitent pas après les entrainements ou les matchs à se retrouver pour un verre de l’amitié et certaines soirées !

Quelles sont vos objectifs ?   

Tout d’abord, les mêmes que celle du club et du Président. A savoir, faire mieux  que la 4ème place de l’année dernière et accéder au podium. Je souhaite également faire un beau petit parcours en Coupe de France, mais cela passera par un exploit la semaine prochaine à la maison contre la Chapelle de Guinchay qui évolue une division au-dessus de nous. J’aurais bien sûr un œil tourné vers la jeunesse avec les U19 (en honneur) et les U18. Enfin, je souhaite que les U19 effectuent eux aussi, un beau parcours en Coupe Gambardella. Je compte travailler  également la discipline sur le terrain qui commence déjà par des absences de protestation lors des entraînements et lors des matchs, car les cartons plombent financièrement et sportivement le club !   

Êtes-vous donc un entraineur tourné vers la jeunesse ?

J’ai toujours été dans cet état d’esprit. A Paray-le-Monial, par exemple, j’avais lancé en honneur, un jeune de 16 ans et demi. A l’A.S Beaune, deux jeunes U17, comme je l’ai fait aussi au FC Chalon. Bien sûr, pour eux, certaines fois c’est difficile, mais cela leur permet aussi de s’aguerrir plus facilement. Actuellement, à Saint Marcel, j’ai d’ailleurs intégré dans mon groupe, un U19. Pour moi, il faut savoir leur donner leur chance car ils sont notre avenir.

Côté des effectifs, cela semble n’être pas simple ?    

Effectivement, par manque d’arbitre au club, je suis bloqué par deux mutations autorisées, mais le club travail dans cette optique pour que l’année prochaine tout s’améliore. Comme nous avons eu un seul départ pour raison professionnelle, j’ai recruté un bon N°10 qui vient de Montceau-les-Mines et je garde sous le coude une mutation pour une grosse pointure, chose qui devrait se profiler rapidement, enfin je l’espère! Mais je ne suis pas trop inquiet côté effectif, sauf dans le secteur offensif où j’ai deux bons joueurs qui sont « out » pour le restant de saison. J’ai la chance aussi d’avoir vu revenir au club, d’anciens joueurs de qualité (Jeandreau, Beuzon, Garnier, Medhigue…), du coup, mon groupe s’est étoffé à 25 joueurs qui peuvent espérer jouer en équipe première. J’ai également deux gardiens de qualité avec Etienne Fontaine et Julien Bajor, donc mon effectif est solide !   

Alors, quel est l’avenir des équipes du FRSM à plus ou moins long terme ?

D’abord, nous devons trouver des arbitres sinon l’année prochaine nous aurons droit à zéro mutation et cela serait très compliqué. Nous devons continuer de renforcer les fondations de ce club pour qu’il se structure sportivement avec un maintien (en cas d’absence d’arbitre) et une montée en cas contraire. Il faut que nos équipes séniors se maintiennent dans leur différent championnat pour ne pas avoir trop d’écart entre nos équipes séniors et que cela permette à tous les joueurs d’accéder dans les niveaux supérieurs.

Parlez-nous de vos deux prochains matchs, comment les aborderez-vous ? 

Tout d’abord, notre premier match de championnat s’annonce compliqué, avec un déplacement ce dimanche à Selongey B, qui vient de descendre du groupe honneur et qui affiche réellement leur volonté de remonter dés cette année. De plus, nous allons là-bas avec un effectif décimé et des absences que je déplore, telles que : Congés (non reprise d’entraînement et weekend), mais on fera avec ! Pour moi, le grand test sera le weekend prochain, en Coupe de France, contre la Chapelle-de Guinchay, cela nous permettra vraiment de savoir où l’on en est! Nous souhaitons d’ailleurs une couverture médiatique sur ce match afin de faire venir beaucoup de monde, car nous ne partirons pas favori et nous aurons bien besoin d’un treizième homme !       

 J.P.B

     

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche