Saint-Marcel

Coupe de France (5ème tour) : Saint-Marcel 1 - Saint Apollinaire 4, Saint Marcel tombe avec les honneurs!

Les prolongations ont été fatales aux maraîchers. Découvrez la réaction des deux entraîneurs.

Ce dimanche, à 15 heures à la Plaine des Jeux,  le F.R. Saint-Marcel recevait son voisin de Côte d’Or  Saint Apollinaire qui évolue 3 divisions au-dessus de lui. Un match compliqué pour les maraîchers privés toujours de leurs deux attaquants !

                                                              Résumé de la rencontre.    

Temps : Gris     Terrain : Pelouse     Conditions : bonnes    Affluence : 400 spectateurs

Arbitrage de Monsieur  Florient Mathieu  assisté de messieurs Valérian Thibert et Gwenael  Martin

Délégué : Yassine Saad

Changements pour Saint-Marcel : Soleme par Jeandreau (47’), Pourrey Q par Savoy (76’), Pourrey L par Saillard (89’)

Changements pour  Saint Apollinaire : Agostini par Fransioli (55’), Christopher par Goussin (63’), Dahlen par Pinche (82’)

Avertissements pour FR Saint-Marcel : Soleme (16’), Chenard (65’), Prata (81’)  

Avertissements pour Saint Apollinaire : Agostini (12’), Lahoucine (52'), Goteni (79’)

Carton rouge pour Saint Marcel : Chenard (90’)

Carton Rouge pour Saint Apollinaire : Pinche (91’, arrêt de jeu)

Les supporters maraîchers sont venus encourager leur équipe, en espérant une nouvelle victoire à domicile. Les hommes de Thierry Fayolle n’ont pas démérité, ils ont même eu la balle de match à la fin de la rencontre, mais faute d’avoir concrétisé, ils se sont fait punir lors des prolongations par une séduisante équipe de Saint-Apollinaire.    

 

Résumé de la 1ère période

Comme on le craignait le début de la partie commençait sur un rythme soutenu de la part des épleumiens  comme cette première action de Dahlen côté droit pour un centre en retrait sur Agostini démarqué, dont la frappe puissante passe juste au-dessus de la barre transversale de Bajor, le portier maraîcher (2’). Saint-Marcel qui rate son entame de match,  subit les vagues incessantes de l’attaque de Saint Apollinaire et ce qui devait arriver arriva : suite à une action collective menée par Grand et Agostini aux abords de la surface de Saint-Marcel, le ballon revenait dans les pieds de Grand dont la frappe sèche était repoussée d’une bien belle manière par le goal maraîcher, le ballon revenait alors en jeu dans l’axe et Dahlen qui avait suivi l’action, concluait d’un plat du pied gauche dans le petit filet droit de Bajor  (Saint Marcel 0 - Saint Apollinaire 1, 5’). Saint-Marcel se remet dans son match suite à un premier fait marquant. Degrange est partit à la limite du hors jeu, il prend toute la défense de vitesse et se présente seul face au portier visiteur Chavière. Il crochète le gardien sur la ligne des 18 mètres et s’écroule dans la surface alors qu’il  vient d’être accroché par le goal, l’arbitre ne bronche pas, sous la furie des maraîchers qui crient au scandale (15’). Saint-Marcel pousse de nouveau sur une action menée par Beuzon sur son côté droit, il adresse un centre dans la surface de réparation à destination de Pourrey L en déviation pour Prata d’une talonade, dont la frappe est contrée au dernier instant par Goteni (17’). Saint Apollinaire réagit sur une balle en profondeur sur Grand excentré sur le côté droit, l’avant centre repique au centre et décroche une frappe puissante bien captée par Bajor (19’). Saint Apollinaire continue de pousser pour creuser l’écart suite à une action collective menée par Grand-Dahlen-Oularhi qui oblige Bajor à sortir deux grosses parades consécutives suite aux tirs de Dahlen et Oularhi (25’). Saint Marcel croit à l’égalisation quand Pourrey L lance en profondeur le ballon dans un trou de souris pour Degrange, qui le récupère et grille toute la défense pour se présenter seul devant Chavière mais perd son duel face au gardien (31’). Saint- Marcel prend confiance mais s’expose aux contres des épleumiens qui sont tout prêt de creuser l’écart sur un débordement de Dahlen côté droit qui centre pour Christopher seul  au deuxième poteau et dont le tir est contré in-extrémis par Médigue revenu en toute hâte (38’). Tout le monde pense que l’on va se diriger vers la mi-temps sur ce score de 0 à 1 quand sur un  tir anodin de Pourrey L,  contré de surcroit, le ballon va atterrir dans les pieds de Prata dont le contrôle orienté va désorienter Moume Etonde, le défenseur va accrocher l’attaquant maraîcher qui s’écroule dans la surface. L’arbitre n’hésite pas un moment et désigne le point de pénalty. Sall place son ballon et trompe d’un contre pied Chavière (Saint Marcel 1 - Saint Apollinaire 1, 41’). Saint Apollinaire n’a pas apprécié et immédiatement repart  à l’assaut comme cette action d’Agostini qui sert démarqué sur le côté gauche Dahlen dont la frappe passe d’un rien à côté du poteau gauche de Bajor complètement battu (43’). Saint-Marcel qui peut creuser l’écart juste avant la mi-temps suite à une action collective menée par Prata, Pourrey L et Medigue, Prata monopolise le ballon dans la surface pour servir un caviar à Medigue seul côté gauche face au portier visiteur, mais sa frappe ira se poser sur la lune (44’).                   

L’arbitre enverra les deux équipes pour la pause citron sur le score de parité entre les deux équipes

                                                                          Résumé de la 2ème période

Une nouvelle fois Saint-Marcel peine à rentrer dans la deuxième mi-temps et  subit les assauts des joueurs de Côte d’Or qui pêchent dans la finition. Il faudra attendre un petit peu pour voir une première action de Saint-Marcel, quand sur un nouveau débordement de Beuzon sur son aile droite, son centre trouve dans la surface Prata qui dévie de la tête pour Pourrey Q seul face au portier visiteur, mais sont tir est trop élevé pour inquiéter Chavière (58’). Saint-Marcel est tout prêt de creuser l’écart sur un coup franc rapidement joué par Pourrey L, Degrange s’échappe laissant toute la défense de Saint Apollinaire pantoise et se présente seul devant Chavière, qu’il tente de dribler d’ un grand pont, mais contré in-extrémis par le goal (59’). Suite à un coup franc à 25 mètres des buts des maraîchers, Fransioli envoie le ballon dans la surface maraîchère, ballon contré par les défenseurs, pour une balle en cloche reprise de la tête par Goteni qui oblige Bajor à une belle parade (67’). Suite à une faute de Sall aux abords de la surface, le coup-franc est remarquablement tiré par Goussin du gauche qui voit sa frappe détournée par le portier local (75’). La balle de match revient à Saint- Marcel, quand lancé à la limite du hors jeu Pourrey L déborde côté gauche en repiquant au centre pour fixer le défenseur central Goteni et servir une passe en retrait à Prata démarqué et seul face au portier visiteur. Prata va tergiverser un peu lors de son contrôle et sa frappe sera détournée par le goal (78’). La fin de la seconde mi-temps sera hachée, les deux équipes se neutralisant successivement suite à des contres ou des mauvaises passes.     

L’arbitre sifflera la fin du match sur le score nul de 1 partout et donc prolongations.

Saint Marcel va sombrer dans la première minute des prolongations,  sur l’action de Goussin, qui suite à son débordement  côté droit, voit son centre rentrant venir heurter le poteau droit de Bajor  et terminer sa course dans le petit filet opposé (Saint Marcel 1 - Saint Apollinaire 2, (91’). Ce but va donner confiance aux visiteurs qui monopolisent le ballon et profitent de certains contres pour porter l’estocade. Tout d’abord par un débordement de Huillard qui sert au premier poteau Grand dont la reprise en pleine course ne laisse aucune chance à Bajor (Saint Marcel - Saint Apollinaire 3, 107’). Puis une nouvelle fois sur une action collective de Goussin, Fransioli et Oulahri consécutive à un trois contre un (taureau), conclu par Oulahri devant un  Bajor médusé (Saint Marcel 1 – Saint apollinaire 4, 114’).

Le match se terminant sur la victoire sans appel de Saint Apollinaire 1 à 4

Sur ce match, côté Saint-Marcel, toute l’équipe est à féliciter car ils ont tenu la dragée haute pendant le temps réglementaire à cette équipe qui évolue 3 divisions au-dessus d’eux. Côté de Saint Apollinaire, on a aimé les prestations de Obriet, Lahoucine, Oulahri mais trois joueurs se sont mis en évidence, Grand et Goussin très bons attaquants et Goteni en défenseur très propre et impeccable dans ses relances.

Réactions de l’entraîneur de Saint Apollinaire, Pierre Paulin : « Soulagé car on était mal engagé en première mi-temps. Après sur la deuxième mi-temps, on a rectifié. On a été mieux, dans le jeu et  dans la justesse technique, on a trouvé de bons décalages, fait les bonnes passes et physiquement ils ont baissé d’un ton, comme en fin de 1ère mi-temps, d’ailleurs. Néanmoins, cela reste un match de coupe, ce sont des matchs particuliers, rien à voir avec le championnat. Donc satisfait et content, maintenant on attend mardi, pour le tirage au sort et savoir qui nous allons affronter ! 

Réactions de l’entraîneur du F.R. Saint-Marcel, Thierry Fayolle : « Je suis bien sûr frustré du score qui est vraiment sévère ! Surtout que c’est nous qui avons eu les plus belles occasions pendant le temps de jeu du match. Surtout en deuxième mi-temps avec une action à 10 minutes de la fin où l’on doit creuser l’écart, mais bon c’est comme cela, je n’ai rien à reprocher aux garçons ! Je suis content de notre première mi-temps qui a vraiment été aboutie, après je déplore cette faute de jeu à la 20’ où leur gardien doit être exclu suite à une faute flagrante (dernier défenseur), mais bon ! Après les occasions, il faut les mettre dedans, ce qui explique peut être, nos trois divisions d’écart. Mais je retiens que l’on a fait bonne figure et je félicite mes joueurs. Il faut maintenant se concentrer sur le championnat ! ».  

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche