Saint-Marcel

Les tritons prendront l’avion…ou pas !

L’écriture théâtrale de Patrick Grégoire à cette fois pris parti contre le projet de l’aéroport de Notre Dame des Landes.

Cette pièce est une vision fantastique et frénétique du combat mené depuis 1963, à travers l’affrontement entre un préfet chargé de l’évacuation de la ZAD et sa fille naturaliste, zadiste et très en colère. Que le Réservoir a offert au spectateur de découvrir. 

 

Entre comédie et engagement, la Compagnie de l’Estaminet Rouge s’est ici associée à la Compagnie La Dissidente, soutenue notamment par le Réservoir pour la création du projet. 

Dans la lignée de Brecht qui considérait que la première fonction du théâtre était le divertissement, dans la lignée de Chaplin qui a traité de sujets sociétaux avec le plus bel humour, contre les censeurs qui hurlent qu’on n’a pas le droit de rire de ceci ou cela, l’écriture de Patrick Grégoire revendique la liberté de l’insolence, la légèreté de l’impertinence.

Il a réalisé 30 heures d’entretiens, menés en compagnie de Jean-Philippe Magnen, ancien élu écologiste de la Région Pays de la Loire. Ensemble ils ont rencontré les acteurs, toutes tendances confondues, de la lutte anti-aéroport.

Est alors née cette pièce dans laquelle 4 comédiens, Marie-Hélène Garnier, Flora Diguet, Raphaël Thiéry et Patrick Grégoir incarnent une dizaine de personnages, dont un préfet aux allures de Snowden local, sa fille Zadiste, une Maire dérangeante, un paysan passeur de terre, une journaliste investie… 

 

Une performance artistique de haute qualité qui vous embarque  vers cette prise de conscience, si chère à Hannah Arendt, qui fait qu’un homme, un jour, se lève et dit non quand tous disent oui.

 

Sophie Mère

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche