Saône Doubs Bresse

30 heures du jeu de Bey : tournoi de « 6 qui prend » pour les élus locaux

Les élus locaux ne sont pas venus que pour l’inauguration. Certains sont restés le samedi après-midi, d’autres sont même revenus pour participer le dimanche matin à un tournoi… des élus.

Invités par l’association du « Plateau de Jeu » de Bey à participer à un tournoi, des élus locaux sont venus jouer dimanche matin. Un peu sur la réserve, au début, sans doute parce que votre serviteur était là pour immortaliser ce moment somme toute assez rare, ils se sont toutefois vite laissés prendre à ce jeu auquel les ont initiés Aurélie Pertin et Sébastien Petiot, ces deux missi dominici du démon du jeu. Si bien que leur table, au bout de quelques minutes, ressemblait presque à la toute première de Reservoir Dogs, le poker, les débats sur « le pourliche » des serveuses et les interprétations sur le sens d’une chanson de Madonna en moins.

A quoi ont-ils joué ? Au « 6 qui prend », un jeu de société créé par Wolfgang Kramer en 1994, dont le but est de totaliser… le moins de points possible à la fin de la partie, plus exactement d'avoir le plus petit troupeau. Un clin d’œil pour le moins drôle étant donné les femmes et les hommes autour de la table, dont l’objectif a été, à certaines échéances du moins, de compter un maximum d’électeurs pour être…élus par leurs concitoyens. Comme quoi nos élus savent faire preuve d'humour et même d'auto-dérision.

Pour motiver ces joueurs, littéralement « du dimanche », Aurélie Pertin avait prévu que le vainqueur remporterait un magnum de Crémant de Bourgogne. Ledit magnum est reparti entre les mains de Jean-Pierre Lanneau, conseiller municipal et adjoint au maire de Bey.

Samuel Bon

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche