Saône Doubs Bresse

Bey : Mélina Kay, jeune mère de famille, crée "Le Pays des mères veilleuses" afin d'aider les parents à retrouver du temps pour profiter de la vie

Rencardé par une de ses indics, qu’on nommera « la pie qui chante » pour préserver son anonymat, votre serviteur d’info-chalon.com s’est intéressé à l’initiative d’une jeune habitante de Bey, dont le blog commence à connaître un certain succès : Mélina Kay. Le retour d’info-chalon.com sur cette entrevue avec l’auteur du blog du « Pays des mères veilleuses ».

Dans la « vraie vie », Mélina Kay est infirmière. C’est aussi la jeune mère de deux petites filles, dont une souffrant de dyspraxie, de dyscalculie et de dyslexie qui, pour fréquenter l’école, a besoin du concours d’une auxiliaire de vie scolaire. Depuis qu’elle est « maman », justement, sa vie a changé. Forcément. Le temps qu’elle avait auparavant pour roucouler ou bubuller avec son conjoint Christophe, passer des soirées entre amis, elle ne l’a plus. Pour en retrouver, du moins retrouver du temps pour profiter de la vie, elle a dû s’organiser, se discipliner. Radicalement. Ce n’est pas pour autant que Mélina est devenue « grosse psychopathe du rangement et du ménage ». Et pour l’avoir rencontrée, chez elle, votre serviteur d’info-chalon.com peut certifier qu’elle et son conjoint sont même plutôt cools.

Les trucs et astuces qu’elle a découverts pour ne pas péter une durite sous le poids des responsabilités professionnelles et familiales, Mélina, c’est son côté philanthrope, a un jour décidé d’en faire profiter celles et ceux qui, comme elle et Christophe, se retrouvent parents, tout en travaillant. C’était au début du mois d’avril dernier. Comment ? En se lançant dans la création d’un blog, « Le pays des mères veilleuses »*, qu’elle alimente depuis régulièrement de conseils, de rubriques sur les enfants ayant des difficultés d’apprentissage, de « trucs et astuces », d’études. Avec une optique qu’elle qualifie de « parentalité positive », « bienveillante », qu’elle ne confond pas du tout avec le laxisme. Et pourquoi fait-elle ça ? Pour que les jeunes (et moins jeunes) parents déstressent, retrouvent de ce précieux temps, s’évitent le plus possible de se faire ch… la vie, déculpabilisent.

Son prochain défi ? « Signer chaque semaine un édito ». Le thème du premier ? « La procrastination, cette tendance à remettre systématiquement au lendemain ce qu’on pourrait faire le jour même ». Un édito dont elle a jusqu’ici repoussé la rédaction…au lendemain, confie-t-elle dans un large éclat de rire, précisant en même temps qu’elle est ainsi « très qualifiée pour en parler ». Plus sérieusement, s’étant rendue compte que sur les quelque 800 personnes qui suivent désormais sa page facebook, il y a gens du monde entier (Canada, Australie, etc.) et des enseignants, le défi qu’elle a envie de relever, c’est celui de mettre en place, à moyen ou long terme, une formation en ligne pour aider les familles à avoir une vie plus organisée et harmonieuse. Une idée qui lui est venue petit à petit et, votre serviteur d’info-chalon.com ne doute pas de sa détermination, qu’elle risque bien de mettre en œuvre.

Samuel Bon

* http://lepaysdesmeresveilleuses.fr/

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche