Saône Doubs Bresse

Verdun-sur-le-Doubs : conseil municipal studieux pour la rentrée

Après une pause estivale, le conseil municipal de Verdun-sur-le-Doubs s’est réuni lundi soir, pendant deux heures. Une rentrée studieuse. Le retour d’info-chalon.com.

Il faut quand même le noter : à Verdun-sur-le-Doubs, quand le conseil municipal se réunit*, ce n’est pas pour faire office de brigades des applaudissements du maire. Dans une ambiance à la fois sérieuse et détendue, tous les conseillers discutent des points à l’ordre du jour, comme des propositions de maire. Si bien que l’on peut effectivement dire que les décisions prises en conseil sont effectivement collectives, le maire, François Bonnot, étant manifestement disposé à tenir compte des remarques des uns et des autres.

Ceci posé, quelles décisions le conseil municipal a-t-il pris lors de sa réunion lundi soir ? En dehors des délibérations visant à préciser le choix d’une entreprise pour procéder à des travaux visant à rendre des bâtiments accessibles (la société ARATAL) et celui retenu pour le marché des cantines scolaires à l’issue de la commission d’appel d’offres du 20 juillet dernier (RPC), il en a pris une kyrielle, qui concernent toutes le quotidien des Verdunois.

Musée du Blé et du Pain : des tarifs stables pour les visiteurs individuels

Le conseil municipal avait tout d’abord à se prononcer sur une éventuelle augmentation du tarif des musées, plus exactement du Musée du blé et du pain. A l’issue d’un débat circonstancié, durant lequel la question de l’accessibilité au plus grand nombre a été déterminante, la décision de maintenir les « tarifs individuels » actuels a été prise. Pour les animations fréquentées en groupe, le tarif passe en revanche de 140 à 160 euros.

Légère modification des horaires de garderie périscolaire

Ceci fait, il a tranché la question d’une éventuelle modification des horaires de garderie périscolaire.  L’année dernière, ceux-ci étaient le suivants : 7 h – 8 h 30 pour le matin ; 16 h 30 – 19 h 30 pour le soir. Cette année, ils demeureront les mêmes pour le matin. Le soir, en revanche, la garderie ne fonctionnera de 16 h 30 à 19 h. Une modification motivée par le fait que très peu de personnes ont besoin que leur enfant soit gardé de 19 h à 19 h 30.

Légère augmentation du loyer de la Capitainerie pour les successeurs d’Emmanuel, Valérie et Adrien

« Le Manu », sa femme Valérie et son fils Adrien ont fait le choix, c’est désormais de notoriété publique, de cesser leur activité au sein des locaux de la Capitainerie du Confluent, pour s’envoler vers d’autres aventures. A la place, c’est Richard Hublin, originaire de Navilly, qui va leur succéder, à compter du 2 octobre 2017. Les locaux appartenant à la commune de Verdun-sur-le-Doubs, la décision de conventionner avec lui, et après passage chez le notaire, a été prise. Celle-ci fixera le montant du loyer demandé à 750 euros. Richard Hublin reprendra la restauration et l’activité « bâteau et promenades ».

Soutien aux Restos du Cœur de Verdun-sur-le-Doubs

Suite à une sollicitation de la part des Restos du cœur, le Conseil municipal a également eu à se prononcer sur l’aide demandée par la déclinaison locale de l’association fondée par Coluche dans les années 1980, qui aident localement les Verdunois et nombre d’habitants des communes alentour. Les Restos du Cœur ayant malheureusement de plus en plus de succès, ceux de Verdun ont exprimé le besoin d’avoir désormais deux bureaux, notamment pour procéder aux inscriptions. Le Conseil municipal a choisi, en plus d’accorder une subvention de 500 euros, de procéder à l’aménagement des bureaux (les travaux de montage stricto sensu), sous réserve que l’association s’acquitte de la facture concernant le matériel et les matériaux nécessaires pour ceux-ci. Une facture qui, grâce à l’entregent du conseil municipal auprès d’une entreprise locale, s’est substantiellement allégée. En effet, initialement, le devis était de 1500 euros. Il devrait être de 1075 euros et sera, donc, à la charge de l’association.

Après avoir sélectionné le menu du repas des aînés prévu pour le 1er octobre 2017, repas concocté par La Petite Marquise de Verdun-sur-le-Doubs – c’était au tour du Caveau mais celui-ci a souhaité passé son tour – et dont le service sera par les élus, le conseil municipal s’est penché sur une délibération relative à une question comptable : celle du compte 6232, un « compte très sensible et très surveillé » par la Chambre régionale des comptes. Pour ne plus avoir à produire des attestations, le conseil municipal a donc pris la délibération proposée qui devrait permettre à la municipalité de soutenir fêtes et cérémonies de sa société civile sans heurts.

Déplacement de la foire de la Saint-Simon pour des raisons de sécurité

La question de la sécurité lors de la foire de la Saint-Simon se posant avec acuité, en raison du nouveau plan de circulation de Verdun-sur-le-Doubs, les conseillers municipaux envisagent de changer de lieux de festivités. Elle pourrait désormais se tenir là où ont lieu les feux de la Saint-Jean, c’est-à-dire dans le port du Vieux Verdun, derrière les ateliers municipaux. Dans cette optique, la municipalité rencontrera la gendarmerie le 5 octobre. Une date qui permettra de prévenir les forains du changement de lieu, si celui-ci est finalement acté à l’issue de la réunion.

Sujets abordés par les conseillers municipaux lors d’un tour de table

On le disait plus haut, le conseil municipal de Verdun-sur-le-Doubs n’est pas réuni que pour entériner des décisions prises seules par le maire, n’être qu’une chambre d’enregistrement de la volonté d’un seul. Les points à l’ordre du jour abordés et tranchés collectivement, chaque conseiller, s’il le souhaite, peut évoquer tout sujet de nature à concerner la commune. Et, lundi soir, c’est ce que plusieurs d’entre eux ont fait lors d’un tour de table désormais rituel. Afin de fixer au mieux le calendrier des manifestations pour 2017/2018, la question d’une réunion des associations a été évoquée et, à la suite d’une discussion, décision a été prise de proposer à ces dernières de se réunir le 28 septembre prochain.

Dans un tout autre registre, la dégradation, à plusieurs reprises, de sanitaires publics, a fait l’objet d’une attention particulière des élus. Cette situation n’étant plus acceptable, l’installation de caméras, après déclaration en préfecture, est envisagée.

Dans un autre registre encore, Jacques Chatry a souhaité informer le conseil municipal d’une assez bonne nouvelle concernant le camping de Verdun-sur-le-Doubs. Pour ce faire, il a procédé à une comparaison avec l’année 2015, celle de 2016 n’étant pas significative, le camping ayant dû être évacué au mois de juin en raison d’inondations. En 2015, le camping avait généré une recette de 59 444 euros. En 2017, il en a génère une d'un montant de 62 050 euros. Une augmentation non négligeable et, en tout cas, satisfaisante.

Annick Ragondet, pour sa part, a informé le conseil de l’aménagement d’une cabine téléphonique en bibliothèque. Le principe de celle-ci ? Les gens souhaitant donner des livres le font auprès de la bibliothèque municipale. Un tri est alors opéré, car il ne s’agit pas de proposer des fonds de grenier. La sélection faite, les livres sont déposés dans la cabine et les gens viennent se servir pour lire des livres sans avoir à les acheter ni à les rendre une fois lus. Elle a également rappelé que, le samedi 16, au Musée du Blé et du Pain, les audioguides seront présentés en présence du Conservateur de l’Ecomusée de la Bresse bourguignonne et dudit musée, Dominique Rivière.

Ces sujets évoqués, une analyse de statistiques sur les passeports et cartes nationales d’identité réalisées par la commune de Verdun-sur-le-Doubs a été opérée. L’occasion pour les élus de remarquer que depuis mars dernier, date depuis laquelle seules quelques communes procèdent au traitement de ce type de demandes de la part des administrés dans le département, 319 CNI et 197 passeports, soit au total 516 documents d’identité, ont été faits par la commune. L’occasion, aussi, de remarquer que, désormais, l’ont vient de loin pour recourir aux services du secrétariat de Verdun-sur-le-Doubs (Beaune, Meursault). Certains demandeurs viennent même d’une commune où, pourtant, les administrés pourraient naturellement s’adresser au personnel de leur mairie pour obtenir CNI ou passeports : celle de Chalon-sur-Saône. A priori parce que les délais de traitement par l’administration communale de Verdun-sur-le-Doubs sont sensiblement moindres que ceux de Chalon-sur-Saône. Un phénomène qui n’est pas sans battre en brèche certaines idées reçues sur les communes situées en zone rurale et la qualité, pourtant évidente, de leur personnel...

Samuel Bon

*Etaient absents, et excusés : Sabrina Roux et Jean Toulon.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche