Saône Doubs Bresse

Communauté de communes Saône Doubs Bresse : une fréquentation globalement stationnaire de la piscine communautaire

L’assemblée générale de la Communauté de communes Saône Doubs Bresse (CCSDB) n’est pas uniquement dédiée aux votes sur des points inscrits à l’ordre du jour. C’est aussi l’occasion pour les vice-présidents de l’exécutif d’informer sur les travaux de leurs commissions, souvent consacrés à des projets à venir ou à une réflexion sur des périodes d'activités ou l'utilisation des services de la Communauté par les usagers Exemple avec la fréquentation de la piscine communautaire de la CCSDB.

Une fois l’ordre du jour de l’assemblée générale épuisé, Philippe Decroocq, qui leur donne très souvent la parole, a sollicité ses vice-présidents pour que ceux-ci fassent état des travaux des différentes commissions de la CCSDB. Durant ce tour de parole, François Bonnot, vice-président aux équipements sportifs, a donné les chiffres relatifs à la piscine communautaire de Verdun-sur-le-Doubs, pour 2017.

Celle-ci, a-t-il commencé par rappeler, accueille des « scolaires » et le public, c’est-à-dire les particuliers hors écoles.

En 2017, entre le 22 mai et le 7 juillet, 6 264 « scolaires » en provenance de Saint-MartinèenèBresse et de Clux-Villeneuve, contre 4463 en 2016. 1601 de plus. Ceci représente une augmentation de 34 %. En revanche, les particuliers de la catégorie « public, eux, ont été moins nombreux sur toute la période durant laquelle la piscine communautaire a été ouverte en 2017. 13 207 contre 14 917 en 2016, 15 741 en 2015. Une légère baisse qui, au regard, de la fréquentation de 2014 (7 947) peut interroger, sans pour autant inquiéter.

Car l’impression qui domine, selon François Bonnot, une fois examinés les chiffres, et notamment les pics de fréquentation pour 2017 (surtout entre le 17 et le 23 juillet, avec 1705 entrées), c’est le caractère proprement atypique de la saison qui vient de s’achever.

Sinon, a souligné François Bonnot, cette année, dans le cadre de l’opération « J’apprends à nager », la piscine communautaire a été le lieu où 25 enfants âgés de 6 à 12 ans ont pu suivre 10 séances d’une heure sous la responsabilité d’Annie Dardouillet. Et, à l’issue de ce programme initié par le Ministère des Sports, qui a pour ambition que tous les enfants entrant en 6ème sachent nager, ceux-ci ont pu, comme le nom de l’opération l’indique, apprendre à nager. Des diplômes leur ont même été remis à la fin du mois d’août, lors d’une cérémonie qui a eu lieu à la piscine même.

Une piscine communautaire qui, à écouter Jean-Pierre Poulleau, vice-président à la gestion du patrimoine, devrait assez rapidement connaître des travaux d’agrandissement, afin de pouvoir bénéficier de subventions.

Samuel Bon

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche