Saône et Loire économie

Galilé Tour - Le coup d’envoi donné par Eric Michoux et Jean-Claude Boyer

Les dirigeants de Galilé entament leur Tour de France. En sept étapes, dont la dernière à Chalon. Le Groupe Galilé va à la rencontre des partenaires économiques des territoires où ils sont implantés. Première étape, Alésia.

18 entreprises réparties sur toute la France, des antennes commerciales aux USA, en Amérique du Sud, en Inde, Chine, URSS, Roumanie, un chiffre d’affaires 2016 de 75 millions d’euros pour un peu plus de 500 salariés….C’est en bref la fiche technique du Groupe Galilé fondé à l’aube des années 2000 par Eric Michoux.  Un chemin exemplaire (et qui est bien loin d’être terminé) qui doit son succès à deux critères essentiels, les qualités professionnelles de son état-major et le soin apporté à la construction architecturale du Groupe. Chaque entreprise qui y entre n’est pas là par le fait du hasard, mais bien parce qu’elle constitue une pierre essentielle à l’édifice et qu’elle répond à un besoin global de l’ensemble. Ici, l’individualisme n’a pas sa place.

Cet édifice, Eric Michoux et Jean-Claude Boyer, les piliers de la filière industrie du Groupe le veulent interactif, complémentaire. Les 11 entreprises du Pôle Industrie sont capables, lors d’un gros appel d’offres de se mettre en ordre de bataille pour faire des propositions novatrices et concurrentielles. Et ça marche plutôt bien, si de grands donneurs d’ordres comme Airbus Industries, Michelin, Renault, Dacia, PSA pour ne citer qu’eux ont joué la confiance…c’est bien un signe.

Pour aller encore au plus près de ses clients le Pôle Industrie entame son tour de France, animé par Philippe Blanchard, son directeur commercial. La rencontre finale aura lieu à Chalon, en décembre, sur le nouveau site Galilé qui s’implante au centre ville. Prochaine étape le 20 juillet à Epinal.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche