Saône et Loire

«Avec 5,67 millions de subventions, on va générer 64 millions d’euros de travaux», annonce André Accary

Le Président du conseil départemental de Saône-et-Loire a dévoilé les 505 projets que le département va subventionner. «C’est un succès, même l’opposition a voté pour», annonce André Accary.

Il a le sourire André Accary, le président du conseil départemental de Saône-et-Loire. Ce lundi 10 octobre restera une journée pas comme les autres. «C’est à l’unanimité que la commission permanente a adopté l’affectation des aides pour l’appel à projets 2016 que nous avions lancé».

Et de poursuivre : «Un appel entendu au-delà des espérances, puisque ce sont 505 projets que le département va financier. Pour un truc qui ne marchait pas comme le clamait l’opposition, chacun peut mesurer que c’est bien toute l’économie, sur chaque territoire qui va en profiter». Le département de Saône-et-Loire va en effet apporter 5,673 millions d’euros de subventions, «car nous avons voulu répondre à l’ensemble des projets. Et oui, s’il est vrai qu’on avait au départ budgété 4 millions, on a réalisé des économies sur le fonctionnement pour aller le plus loin possible dans les aides aux communes et aux intercommunalités. Il n’y a pas de territoires oubliés. Au total, les subventions apportées entre autre par le département vont générer 64 millions d’euros de travaux».
Le Président André Accary ne manque pas de rappeler la genèse de l’opération… «Quand nous sommes arrivés en 2015, après avoir gagné la majorité, nous avons voulu répondre à l’urgence de la crise économique. Nous avions lancé un appel à 100 projets. On en a eus 330. Et avec 4 millions d’euros d’aides, nous avions généré 30 millions de travaux».

Avec le nouveau volet qui a été adopté ce lundi, le conseil départemental veut se projeter dans l’avenir, «dans l’attente des contrats de territoires, pour la période 2017/2020, pour lesquels on attendait que soient définies les nouvelles intercommunalités qui entreront en fonction au 1er janvier 2017.

Rappelant que le département a engagé 7 millions d’euros pour la montée en haut débit, «ce qui est aussi de l’aide aux territoires», André Accary est formel : «En 2016, avec le haut débit, on aura mobilisé 14,5 millions d’euros, contre 9 millions d’euros en 2014 sous l’ancienne majorité socialiste. Soit une hausse de 62%. Les chiffres sont incontestables !»

Le Président du conseil départemental remarque qu’il y a «une poussée sur les équipements sportifs». Il note aussi que plus d’un tiers des projets concerneront des travaux de bâtiments et près d’un tiers «la voirie et les espaces publics», mais aussi 8,3% le patrimoine, 7,2% l’environnement, l’eau et l’assainissement… (voir les graphiques ci-dessous).
Les projets sont eux portés à 88% par les communes, 6% par les intercommunalités et 4% par les syndicats de communes.

«Si tout a bien fonctionné et si le nombre de projets a été aussi important, c’est parce que nous avons apporté de la lisibilité aux élus, en ramenant de 35 à 6 les différents volets d’intervention du département. Incontestablement c’est la souplesse que les communes attendaient».
Alain BOLLERY

 

Cliquez ici pour découvrir les 505 projets

 
 

Météo locale

Recherche

Mode et beauté