Saône et Loire

SNDGCT, un syndicat représentatif des cadres des Collectivités territoriales

Un syndicat crée pour défendre les droits et les intérêts professionnels et pour être représenter auprès des Pouvoirs publics nationaux et européens, des cadres de Direction Générale de Services des collectivités territoriales.

Le Syndicat National des Directeurs Généraux des Collectivités Territoriales (SNDGCT) est loin d’être un syndicat revendicatif. Il est là pour soutenir la fonction « Direction Générale » au sein des collectivités territoriales et leurs établissements publics.

Une organisation nationale qui est avant tout un lieu d’échange, d’information, de communication au service de ses 4000 adhérents et ce depuis les 75 ans de son existence.

Une structure nationale de service public

Rassemblé en 23 unions régionales et une centaine de sections départementales ou interdépartementales, il est un réseau professionnel dynamique et solidaire pour les Directeurs généraux de classe A, en terme de grille salariale de la Fonction Publique. Une catégorie de personnel dont on peut dire qu’elle au service du public et des élus, mais qui peut voir sa fonction bousculée de par les aléas d’élections politiques. Il est donc important pour ces cadres d’avoir un soutien afin de défendre leurs intérêts.
Mais ce n’est pas exclusivement son rôle. Un Directeur Général des Services doit être à la pointe des informations et surtout faire appliquer correctement les décisions prises par des élus et pouvant amener à faire vivre une collectivité à variantes décisionnaires restant liée à l’élu du moment.
Il est important pour ces élus d’avoir des techniciens en matière juridique, financière, technique et sociale, afin d’assurer la bonne et légale application des orientations politiques que peut prendre un Gouvernement, un Conseil qu’il soit Régional, Départemental et surtout Municipal. Un ou une « DGS » comme l’on tendance à dire, est avant tout le bras droit de l’élu en matière « technique et morale », tout en étant au service du public.

Des techniciens partenaires au service de la Cité

C’est pour cela que le SNDGCT se doit d’être toujours informé et de former pour acquérir et développer sa fonction Management tout au long de sa carrière. Il faut être en parfaite connaissance pour gérer une collectivité territoriale sur le plan matériel et moral, particulièrement au regard du personnel salarié de la collectivité. Un vrai travail de partenariat entre élus et services publics. Le SNDGCT est acteur en qualité d’expert auprès des Comités nationaux existants, de l’Assemblée nationale, du Sénat voir des Ministères. C’est dire toute l’importance que peut avoir l’adhésion d’un ou une DGS à ce syndicat qui est est une forme participative et active de la vie de la Cité et du citoyen.
Un syndicat qui regroupe des actifs et des retraités afin de faire prendre en compte, par les Pouvoirs Publics, du calcul des montant des pensions, de la validation d’années d’études, etc …, tout en assurant une veille juridique sur l’évolution de la réglementation et la situation des DGS par rapport à leurs droits.

Un réseau territorial important

Une organisation nationale bien structurée avec un Conseil d’Administration National et son président Stéphane Pintre, couvrant l’ensemble du territoire métropolitain et outre-mer.
Pour la Bourgogne, la présidence régionale a été confié à Marie-Laure Brochot, DGS de Châtenoy-le-Royal, ce qui lui vaut le droit d’être membre du Conseil d’Administration national. Elle est fière de saluer Alain Gabriel, ancien DGS à Autun et aujourd’hui à Aix-les-Bains, qui lui a mis le pied à l’étrier pour ce poste de DGS (notre photo).
Dans sa fonction régionale elle est assistée de M. Lavigne (DGS Cluny) en tant que vice-présidente déléguée et de trois vice-présidents F. Curez (DGA Beaune); J-M Lovat (DGS Auxonne) et G. Attard (DGS retraité).

Une adhésion pour être solidaire

Tous les cadres A exerçant la fonction de DGS peuvent adhérer au syndicat de façon individuelle. Leur cotisation est fonction du nombre d’habitants de leurs collectivités. Une vaste campagne d’adhésion est lancée pour 2017 en soulignant entre autres le caractère important de cette représentativité, tout en avançant de nombreux arguments comme une assurance couvrant les risques professionnels dont la perte de revenus suite à une fin de détachement sur un emploi fonctionnel.
Être membre de ce syndicat professionnel c’est aussi intégrer un réseau national, régional et départemental permettant une solidarité face aux contextes « politiques » possibles mais aussi avec la fusion des intercommunalités.
Un rôle syndical qui permet des échanges professionnels et qui fait rompre l’isolement de cette fonction avec de nombreuses contraintes, tout en étant au service du public et des élus. L’année 2017 est une année élective importante et les emplois fonctionnels de cette catégorie A, exerçant la fonction de DGS - DGAS ou Secrétaire général ont besoin d’une grande solidarité.

JC Reynaud

Pour adhérer ou avoir plus de renseignements : http://www.sndg.info/adherent/register/

Météo locale

Recherche

Mode et beauté