Saône et Loire

Un appel à manifester pour un grand service public de santé et d'action sociale

Jamais notre protection sociale et notre système de santé et d’action sociale n’avaient subi d’attaques aussi puissantes que ces dernières années.
Notre pays est malade !
Non pas d’une épidémie passagère, mais d’une pathologie dangereuse et persistante : la recherche constante par le patronat du profit maximum.
Tous les secteurs sont attaqués.
- Dans la Sécurité Sociale, à Pôle Emploi, les groupes de protections sociales on restructure, on fusionne, on supprime massivement des emplois, on ferme les guichets de CPAM, CAF, CNAV...
- Dans l’aide à domicile, on précarise encore plus les salariés.
- Dans la mutualité on licencie, on ferme les centres de santé.
- Dans la santé et dans l’action sociale, le gouvernement poursuit sa politique de casse et de démantèlement :
• Des heures d’attente aux urgences
• Le déremboursement des produits pharmaceutiques, les franchises médicales, les dépassements d’honoraires
• Les fermetures de services, de maternités et d’hôpitaux de proximité, de centres d’hébergement et de réinsertion sociale
• L’absence de prise en charge et de suivi des pathologies psychiatriques
• La marchandisation de la prise en charge des personnes âgées
• Les groupements de coopération sanitaire et les partenariats public/privé favorisant le privé lucratif au détriment du public
• Le manque d’EHPAD et de maisons de retraite publics
• La difficulté à trouver une place pour l’accueil du handicap
• Les délais de plus en plus longs pour avoir un rendez vous de consultation ou d’examen
La poursuite des réductions d’effectifs dans nos secteurs d’activité va amplifier la casse de la santé et de la protection sociale.
C’est d’une autre politique, adossée à un véritable service public et à d’autres choix de société, dont nous avons besoin englobant tous les pans de la protection sociale.
Pour cela, il est nécessaire d’agir sur tous les leviers qui contribuent au financement et au développement de la protection sociale :
- Augmentation des salaires, des retraites, des minima sociaux
-Suppression des exonérations des cotisations sociales et patronales
- Recouvrement des dettes patronales et gouvernementales
- Arrêt des suppressions d’emplois?o Taxation des revenus
- Suppression du secteur “marchand” de la santé et de l’action sociale
“Chacun paye selon ses moyens et reçoit selon ses besoins”.
La devise des créateurs de la Sécu en 1945 n’a jamais été autant d’actualité.
La CAF, la CPAM, la Protection Sociale appartiennent aux citoyens.

Ce sont leurs cotisations basées sur la création des richesses qui permettent une protection sociale de haut niveau.

Pour une protection sociale,
pour une politique de santé et d’action sociale de qualité
le 7 mars, ensemble, salariés des organismes sociaux, de la santé et de l’action sociale, usagers de la santé et assurés sociaux, rassemblons-nous pour les reconquérir.


Elles n’appartiennent NI aux patrons NI aux financiers !
Salariés, Usagers, Allocataires, tous dans la même galère...
Battons-nous ENSEMBLE pour un service au public de qualité.

Manifestation à Mâcon à 15 heures rue de Paris le 7 mars

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche