Saône et Loire

Fabien Genet donne une petite leçon d'histoire au Préfet de Saône et Loire

Toute en finesse et en subtilité, le maire de Digoin est venu titiller le Préfet de Saône et Loire sur son propre terrain... avec une belle leçon à la clé.

Exercice républicain que celui entrepris par le Préfet de Saône et Loire, qui chaque année, vient devant l'assemblée départementale et les conseillers départementaux, dresser un bilan sur l'action des services de l'Etat dans le département. Un exercice toujours très instructif et qui permet de resituer l'action des fonctionnaires d'Etat dans des résultats concrets et très pragmatiques. Parmi toute la série d'interventions réalisées par les élus départementaux, on retiendra celle de Fabien Genet, maire de Digoin et Vice-Président du conseil départemental. "Juste une remarque, un souhait et une question" a lancé l'élu au représentant de l'Etat. "jamais les collectivités n'ont eu aussi peu de moyens pour faire tourner leurs services et sur les cinq dernières années, nous avons perdu 53 millions d'euros de dotations en Saône et Loire". S'amusant à citer Jacques Brel avec "temps qui attend et le temps qui espère", Fabien Genet a évoqué "le temps qui désespère" en Saône et Loire avant d'évoquer le dossier de la RCEA. "Ca fait 50 ans qu'on attend et on évoque des calendriers jusqu'en 2030. Ce n'est pas acceptable. On demande à l'Etat d'accélérer le processus afin que tout soit soldé entre 2022 et 2024 pour répondre à l'urgence et à la gravité de la situation".

"C'est un vrai scandale, j'avertissais déjà votre prédecesseur sur la situation"

Autre sujet qui n'est pas tombé à côté de Fabien Genet, cest celui de la désertification médicale, sujet sur lequel le département de Saône et Loire porte l'offensive. "C'est une urgence vitale pour nos concitoyens. Ca devient dramatique. Sur le canton de Digoin, plusieurs milliers de patients n'ont plus de médecin traitant entraînant l'explosion des interventions des services des sapeurs pompiers. C'est un scandale puisqu'on n'est plus capable d'assurer un droit fondamental qu'est celui d'être soigné. On attend une carte des zonages fragiles qui n'est toujours pas sortie... Combien de temps faudra-t-il encore attendre ?

Laurent Guillaumé

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche