Sport

Grand Prix de Chalon de golf samedi et dimanche

« Il y a bien longtemps que le plateau n’avait pas été aussi relevé » se réjouit Antoine Drappier à quelques heures du début du Grand Prix de Chalon de golf, qui se déroulera ce prochain week-end sur le parcours de Saint-Nicolas. « C’est le résultat du travail depuis le mois de mai de toute une équipe réunie autour de nos deux pros Emmanuelle Gerhart et Laurent Seinger, de notre vice-président Jean-Claude Bacque-Mouret et de moi-même » confie également le directeur du Golf de la Roseraie.
Sur les soixante-dix huit golfeurs qui seront en lice samedi et dimanche sur le « dix-huit trous » chalonnais, quarante et un ont en effet un index inférieur à 5, deux sont pros et cinq ont un index négatif.
Victorieux en 2015, l’Alsacien Edouard Penin ne défendra pas son titre mais le Jurassien Kévin Hérard (- 0,9), gagnant en 2014, sera bien là et figurera parmi les grands favoris pour l’emporter en 2016, au même titre que le sociétaire du Racing Club de France Sébastien Gandon (- 1,4) ou que les anciens Chalonnais Clément Hauchard (-1,4), aujourd’hui licencié à Aix-les-Bains, et Thomas Dorier (- 0,5), actuellement au Golf-Club de Lyon, ou encore que le lorrain Jules Coupade (-2,6), ancien élève de la section sportive du lycée Emiland-Gauthey. Ces trois derniers joueurs ayant l’avantage par rapport à leurs principaux adversaires de bien connaître les difficultés du parcours. Les chances d’un succès chalonnais seront dans les mains notamment d’Alfredo Longobucco, très en forme présentement, et de Renan Laveissière, troisième l’an passé et qui voudrait bien cette année au minimum rééditer son exploit.
A n’en pas douter plusieurs concurrents devraient descendre au dessous du par, qui est de 71, et la victoire devrait se jouer au final autour de -7 - 8. D’autant plus que le parcours a été bien préparé et qu’on annonce des greens très souples. Le record du parcours, qui est de 64, sera-t-il battu ? Réponse dimanche en fin d’après-midi...
Chez les dames la tenante du titre, la Jurassienne Julie Toletti, sera, elle aussi, absente. Elles ne seront que cinq - et c’est là le seul petit bémol de cette édition 2016 – à tenter de lui succéder. L’ancienne Chalonnaise Livia-Marie Maglione, licenciée désormais au Golf-Club de Lyon, essaiera de renouer avec un succès qui lui échappe depuis 2012, après s’être classée 2e en 2014 et en 2015, et 3e en 2013. Le danger devrait venir de l’Alsacienne Maëlle Dreyer et de la jeune Chalonnaise Claire Bouvet, en pleine progression.
Les amoureux du golf sont donc attendus nombreux tout au long du week-end pour applaudir tous ces champions venus d’Alsace, de Champagne-Ardennes, de Franche-Comté, du Limousin, de Lorraine, de Normandie, de Poitou, de Région Parisienne, de Rhône-Alpes, et bien sûr de Bourgogne.

Gabriel-Henri THEULOT

Météo locale

Recherche

Mode et beauté