Sport

Ce week-end, les vignobles de la Côte chalonnaise vont vrombir

Aujourd'hui au boulodrome a lieu les préparatifs et contrôles techniques pour les 110 véhicules du 28e Rallye de la Côte chalonnaise

Les 7, 8 et 9 juillet, les routes de la Côte chalonnaise s’ouvrent à nouveau aux pilotes pour la 28e édition d’une course automobile devenue incontournable dans le paysage sportif bourguignon. Aux commandes de cette manifestation depuis 1989, en collaboration avec l’Association Sportive Automobile 71 et la Ville de Chalon-sur-Saône, l’Association du Rallye International de Bourgogne a préparé six courses en plein cœur des vignobles de la Côte chalonnaise, six circuits techniques qui raviront toutes les catégories de pilotes. Sur le tracé du rallye moderne ou celui réservé à la course historique et aux cylindrées anciennes, 110 pilotes au total prendront le départ du 28e Rallye de la Côte chalonnaise. Tout commence ce vendredi en fin de journée avec les préparatifs et les contrôles qui s’effectueront au boulodrome. Pour ce qui est du rallye proprement dit, les pilotes en découdront samedi matin au parc des expositions avec le départ de la 1ere étape.

Laurent Mottet et Eric Cunin en escapade chalonnaise

Les Belges omniprésents

Sur une épreuve qui leur tient particulièrement à coeur, les Belges Laurent Mottet et Eric Cunin sont prêts à affronter les Français sur leurs terres. Avec une bonne dizaine de WRC et R5 au départ à Chalon-sur-Saône, les pilotes Rent Speed Racing retrouveront le volant des deux Skoda Fabia de l’équipe. Pour sa première course en WRC cette saison, Eric espère se battre pour le podium tandis que Laurent serait déjà très heureux avec un top 5. L’été est bien là et les Belges sont nombreux à en profiter pour partir en vacances. Du côté de Laurent Mottet, Eric Cunin et Rent Speed Racing, le Rallye International de Bourgogne Cote Chalonnaise est devenu un incontournable du calendrier. Présent l’année dernière en R5 (victoire de classe et top 5 au général) ainsi que lors du dernier Rallye de Wallonie, Laurent Mottet et Benjamin Falmagne retrouveront la Skoda avec laquelle ils ont gagné la Semois 2016. Entre-temps, le même châssis numéro 23 des Fabia WRC s’est encore illustré par un meilleur temps, signé Michaël Albert, au dernier Wallonie où la concurrence était féroce. Assurément, les WRC ont encore leur mot à dire et c’est avec grand plaisir que Laurent retrouvera les routes chalonnaises pour la septième fois déjà. « Avec six WRC et cinq R5 au départ, cette édition s’annonce comme une des plus disputées. Avec sa Ford Fiesta WRC, Eric Brunson sera certainement le favori mais il faut toujours se méfier du régional Christophe Vaison qui sortira une nouvelle fois sa redoutable Peugeot 206 WRC. De mon côté, j’espère me rapprocher en fin de rallye des temps d’Eric sur une voiture identique. Un nouveau top 5 sera donc un bel objectif pour nous. »

Pour se remettre dans le bain, Laurent profitera d’une bonne séance d’essais lors du shakedown officiel de l’épreuve au même titre qu’Eric. « Très occupé professionnellement, je retrouverai avec grand plaisir le volant du châssis 7 entièrement remis à neuf. Le troisième exemplaire (châssis 14) est désormais parti pour de nouvelles aventures en Suède avec son nouveau propriétaire, Per Gothberg. De mon côté, je me réjouis déjà de retourner à Châlon en WRC avec mon épouse, Virginie Palizeul, à ma droite. Nous n’avons plus roulé ensemble depuis deux ans et moi avec la Fabia depuis le Vosgien 2016. Après avoir mené l’épreuve il y a deux ans, j’espère que nous pourrons nous battre pour le podium final. ». Le rendez-vous est pris à Chalon-sur-Saône ces 8 et 9 juillet.

Deux Skoda Fabia WRC-RSR au Rallye de la Côte Chalonnaise

 

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche