Sud de l'agglomération

Messey-sur-Grosne : de drôles de lapins sortiront de leur terrier le samedi 8 juillet

Votre serviteur d’Info-Chalon.com était au Verjux Saône System, en train de photographier le groupe de reggae Wailing Trees quand il est tombé sur Julien Charles et, en quelque sorte, a soulevé un lièvre pour ses lecteurs : celui du « Festirabbit », un festival de musique rock qui aura lieu le 8 juillet prochain à Messey-sur-Grosne.

Pour faire connaître le « Festirabbit Music » fondé sous le nom de FestiMessey par le Foyer Rural de Messey-sur-Grosne, alors présidé par Dominique Marcilly, Julien Charles s’est fait à la fois tortue et lièvre : il s’y est pris suffisamment longtemps à l’avance pour inonder les commerces du coin de flyers ; il écume les festivals « frères » pour les distribuer en personne aux amateurs de concerts en plein air, d’où sa présence au Verjux Saône System. Autant dire qu’avec lui, le Festirabbit Music de Messey-sur-Grosne, dont ce sera la deuxième édition cette année a trouvé un ambassadeur et un rabatteur de choix. Car avec Julien Charles, électricien dans l’industrie la semaine et néo-habitant de la commune précitée, le racolage n’est pas passif. Bien au contraire, il est très actif. Et quand il tombe sur un type comme votre serviteur d’Info-Chalon.com, qui voue un culte au rock, au Métal et à la déesse décibel, il ne le lâche pas sans avoir obtenu de lui la promesse qu’il viendra. C’est tellement le cas que votre serviteur fera du coup don de son corps, en se rendant à Messey-sur-Grosne le 8 juillet prochain.

Ceci dit, Julien Charles n’a pas eu beaucoup besoin d’insister. En effet, ce qu’il a concocté avec les bénévoles qui seront sur le pied de guerre ce soir-là, un festival avec deux scènes, une grande et une plus petite à côté de la buvette, a l’air plus que sympa. De même qu’ont l’air très sympas la tête d’affiche – The Irradiates – et la formation qui sera chargée d’assurer les interscènes avec des « chants graveleux et paillards », à savoir les FDG pour glander.

Lors de la première édition, ce festival avait attiré 300 personnes. Cette fois-ci, pour la deuxième, Julien Charles escompte bien qu’il en viendra au moins 500. Du coup, réglementation de 2016 oblige, il a prévu de quoi assurer la sécurité du site, tandis qu’une équipe de la Croix-Blanche sera présente, pour le cas où.

Le festival ouvrira ses portes à 20 heures, au city stade de Messey-sur-Grosne, juste avant l’entrée en scène du premier groupe, vers 20 h 30 / 20 h 45.

Samuel Bon

 

Infos pratiques :

Lieu : Messey-sur-Grosne, city stade

Date : samedi 8 juillet 2017

Horaire : à partir de 20 h

Prix de l’entrée : 8 euros

Buvette, restauration

 

+ d’infos sur les groupes à l’affiche :

The Irradiates

Depuis 2007 les quatre musiciens-chercheurs de The IRRADIATES, composé d’anciens Hawaii Samuraï, Stef & Arno, Antenna Tres et Lost Boys, développent leurs recherches au sein du Scientific Surf Rock ResearchDepartment sous l’égide de l’éminent Pr. Freder.bLe fruit de leurs travaux consacrés à l’impact du son sur le cerveau humain les conduit en 2010 à enregistrerbleur  deuxième album Audio Mental Manipulation Device, avec Steve Albini à Electrical Audio. Après avoir publié plus de 200 comptes-rendus dans une vingtaine de pays lors de conférences scéniques, ils reviennent en 2014 avec un nouvel album intitulé Revenge Of The Plants, produit par Jim Monroe (Adolescents, Bomboras, Ghastly Ones, C.J. Ramone…)

Les Screamin’ monkeys

Les Screamin' monkeys sortent de la jungle pour prêcher leur garage 60's à grands coups d'orgue, de guitares et  d'hurlements !!!

Chant   : Fouine (micro)

Chant guitare : Franky Howlyn (micro)

Batterie choeur   : Zu (micro)

Trombone Guitare orgue : Matt (trombonne avec cellule, direct sur table mix)

Basse : King Song Marko

Harmonica  Orgue   : Jano (orgue et harmo, direct sur table mix)

Groupe créé en 2009 et remanié en 2013

Les MOOritz

Les MOOritz ont été fondés pour lutter contre la pandémie de chanson française envahissant l’hexagone ! Cette secte fusionne le punk, le ska, le rock et impose à ses sujets une rigueur infernale pour incarner ses pères spiritueux… Les MOOritz c’est no Alcool, no Smoke, no Sex, no Drugs, Juste  la plus inépuisable des énergies : la Rage !!! La planète MOOritzienne c’est d’abord des sons de guitares où la distorsion et le crunch donnent le bon goût de vivre. C’est aussi un sax qui pleure et qui rit emmenant un chanteur à la voix profonde et riche. Simple  joie de leur rendu mélodique et rythmique. D’abord catalogués « Ska-punk », les mOOritz ont petit à petit enrichi leur répertoire jusqu’à ce que l’on ait du mal à les catégoriser : les morceaux passent tantôt du rock  musclé   au hardcore, font un périple reggae avant de revenir sur des ambiances planantes avec des compos décalées à la Mr Bungle.

Scatter Brain

Genre(s) : Blues, Rock (Old School Rock'n Roll & Vintage Tone Power Blues)

Influence(s) : Johnny Winter, The Yardbirds, Ten years After, Creedence Clearwater Revival, The Rolling Stones, George Thorogood… and many more !

Biographie : Scatterbrain se forme en 1999 en power trio (guitare, basse, batterie). Le groupe remporte le tremplin du festival national de blues du Creusot en 2000 et assure la première partie d’Eugene « Hideaway » Bridges et d’Innes Sibun lors du festival. Scatterbrain se produit ensuite sur la scène bourguignonne et donne une cinquantaine de concerts jusqu’en 2003. En 2010, Scatterbrain se reforme autour d’un de ces membres d’origine en quatuor et redémarre la machine qui part au quart de tour avec un rock captivant et énergique, en prise directe avec le power blues rugueux et le british rock des 70’s. L’univers de Scatterbrain, c’est le son vintage de la grande époque du rock fait par une bande de potes à l’esprit plug’n’play. Avec un répertoire de compos et de reprises souvent arrangées à leur sauce.

Les FDG 

Les FDG, c'est quoi ? C'est une guitare acoustique, une contre-poubelle, un mélodica, 3 voix, un soupçon de kazoo, une lichette de piano de nain, ainsi qu'un poil de cajon maison accompagné de brosses à Q. Tout ça nous donne une sauce acoustique, inspirée des VRP et autres Nonnes Troppo.

Les FDG, c'est comment ? F comme Festif, D comme Drôle, et G comme Graveleux. Mais c'est aussi E comme Engagé, A comme Andouillette, P comme Pété de rire, bref....... tout ce qui va bien pour vous pimenter l'ambiance d'un banquet, d'une soirée au comptoir, d'un enterrement réussi.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche