Publireportage

En 1 mois, vivez toute la pluridisciplinarité de l’Espace des Arts, Scène nationale Chalon-sur-Saône

Au programme : du cirque avec un diptyque Rasposo en ouverture de saison, du théâtre avec L’Espace furieux, une création produite par l’Espace des Arts, de la musique, de la danse et un cycle cinéma ! Cliquez ici pour en savoir plus.

La DévORée (Cirque)

 Dans le corps à corps du cirque, dans l’équilibre précaire du fil qui ose le vertige de la chute, Marie Molliens, qui pratique cet art à son plus haut niveau, a trouvé une arène où déployer un théâtre de la cruauté cher à Antonin Artaud, un lit nuptial où la violence et le sable ont leur place. « Entre l’univers cru et charnel des tableaux de Francis Bacon et la sophistication ornementale et symbolique de ceux de Gustav Klimt ». Une mise en danger qui propose au public de partager la quête de vérité du cirque et la violence crue du sort de l’artiste, écartelé entre prouesse et abandon, orgueil et humiliation.

 Pour en savoir plus : http://www.espace-des-arts.com/la-saison/la-devoree

 Cabaret Rasposo (Cirque)

 Dans ce cabaret qui entend « décrocher les belles images du cirque » pour mieux les saluer, les artistes de la Compagnie, voltigeuses au cadre aérien, porteurs, trapézistes, que dirige Marie Molliens, fildefériste et voltigeuse, feront de la provocation et de l’insolence leurs invités d’honneur. Eprouver le plaisir et la jouissance du cirque. Comme l’envers et l’endroit d’un même objet, ce diptyque circassien et musical – contrebasse, percussions, guitare et voix – sera tout à la fois baroque et poétique, festif et dérisoire, ironique et critique, mondain et sauvage. Qu’on s’imagine la complicité d’une « bande incongrue » s’adonnant et s’abandonnant avec irrévérence à l’art dont ils ont fait leur vie dans « une grande fête » qui célèbre le plaisir et le bonheur de pratiquer ensemble et de partager ce qu’ils aiment.

 Pour en savoir plus : http://www.espace-des-arts.com/la-saison/cabaret-rasposo

 L’Espace Furieux (Théâtre) 

 Mathilde Delahaye et son équipe se sont installés au Théâtre Piccolo pour la création de L’ Espace furieux. Il n’est pas étonnant que cette jeune et brillante metteuse en scène issue de l’École du Théâtre national de Strasbourg (TNS), après s’être frottée à Rabelais et à son affamé Pantagruel, ait souhaité pousser plus avant sa boulimie du verbe. Car ici, le théâtre et le métier de comédien se confondent avec le texte qu’ils portent. Une création made in Chalon à découvrir au Théâtre Piccolo ! 

Pour en savoir plus : http://www.espace-des-arts.com/la-saison/lespace-furieux_3

Puerto Candelaria ( Musique)

 Puerto Candelaria est une icône de la scène musicale indépendante d'Amérique Latine. Sur scène, ils sont six, cuivres, clavier, batterie, basse et voix, tropicaux et décalés, jeunes et insolents, prenant au sérieux l’image nouvelle qu’ils entendent donner de la Colombie et la dérision avec laquelle ils se présentent. Il soufflera un air de fête sous le Théâtre du Port Nord !

Pour en savoir plus : http://www.espace-des-arts.com/la-saison/puerto-candelaria

Jours étranges (Danse)

 Dominique Bagouet créa Jours étranges pour la dixième édition de Montpellier Danse, sur cinq chansons des Doors issues de l’album Strange Days. C’était en 1990. La pièce marque un tournant profond dans son œuvre, certes, mais surtout dans la société où apparaissent un désenchantement dû à la fin des grandes idéologies et par ricochet, la fin des lendemains qui chantent, ainsi que l’arrivée du SIDA dont Bagouet décèdera en 1992. Jours étranges suture définitivement l’avenir radieux sous la révolte adolescente. La recherche sur le mouvement à ce moment de son parcours consistait à défaire ce qui avait été organisé jusqu’alors avec tant d’attention. Mais surtout, la pièce de Dominique Bagouet questionnait déjà l’institution et remettait en question la « belle danse » qui avait fait son succès et celui de la danse contemporaine des années 80. D’où une pièce fulgurante, baignée d’une atmosphère crépusculaire. Dans cette version, Catherine Legrand a choisi de donner une tonalité autre à Jours étranges, car « l’actualité de la pièce réside aussi dans la rencontre harmonieuse entre les états de corps bruts et frêles, la puissance de la musique rock et la poésie de Jim Morrison » précise-t-elle. Elle a alors décidé de le récréer dans une version exclusivement féminine.

 Pour en savoir plus : http://www.espace-des-arts.com/la-saison/jours-etranges

Cycle Cinéma pour les enfants au Théâtre Piccolo (vacances de la Toussaint)

 

Pour en savoir plus : http://www.espace-des-arts.com/la-saison/cinema-cycle-doctobre

 

L’Espace des Arts, Scène nationale Chalon-sur-Saône, c’est aussi plus de spectacles : http://www.espace-des-arts.com/la-saison

 

Crédits photographiques :

Les deux photos des Rasposo : © Laure Vilain

Espace Furieux : © Léa Gadebois-Lamer

Puerto Candelaria : © Mario Barrios

Jours étranges : © Caroline Ablain

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche